logo revue de presse sfen ral - copie

 

Nucléaire : Elisabeth Borne n’est pas raisonnable

Déclaration de la ministre de l’écologie Elisabeth Borne : « C’est pourtant du bon sens de se dire qu’il est raisonnable de ne pas avoir un mix aussi déséquilibré – 72 % de notre électricité provient du nucléaire. Après Fukushima, il est évident qu’on ne peut pas dépendre totalement de cette technologie.»

Ce propos est dénué de tout bon sens, et ne s’appuie sur aucune logique : Pourquoi le risque nucléaire représenté par l’accident de la centrale japonaise serait-il acceptable à 50% et inacceptable à 70% de l’électricité produite ?

Lire l’article de Sylvestre Huet sur Le Monde
11_e borne

 

21_ionity

Ionity : tout savoir sur le nv tarif du réseau de recharge ultra-rapide

0,79 euros le KWh, cela fait 79 euros la recharge de 500km (pour un véhicule moyen consommant 20KWh / 100km) !

Cette augmentation des tarifs, combinée à la baisse du bonus gouvernemental à l’achat, ne semble pas le meilleur moyen d’inciter les consommateurs à se tourner vers la mobilité électrique…

Lire le post sur linkedIn
 
 

Pétrole, l’hypocrisie norvégienne

La Norvège se présente comme un exemple en matière de transition énergétique …. mais ne se sent pas responsable de ce que les autres pays font avec le pétrole et le gaz qu’elle leur vend.

Lire l’article sur Transitions des Energies
1_norvge

 

2_3 thermometres

Les trois thermomètres de l’action contre le réchauffement climatique

Les rejets de CO2 provenant des énergies fossiles et des procédés industriels composent près de 70 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, nous enseignent les rapports du GIEC. Pour chaque pays, il existe trois façons de les mesurer : l’empreinte carbone territoriale calcule les rejets de CO2 à l’intérieur des frontières d’un pays ; l’empreinte de consommation, ceux résultant des usages finaux de biens et services ; et l’empreinte d’extraction, ceux issus de l’extraction d’énergie fossile.

Lire l’article sur Le Monde de l’Energie

 

VORTEX LIVE 6 | Climat, énergie et nucléaire | Le Réveilleur

On entend énormément parler de réchauffement climatique et de solutions alternatives. Les informations partent tellement dans tous les sens qu’il est difficile de démêler le vrai du faux…Le Vortex reçoit @Le_Reveilleur pour un live où il aborde ces thématiques et répond aux questions du public

Regarder la vidéo sur YouTube
3_vortex

 

5_vd4 bugey

Top départ pour la 4e visite décennale du réacteur n°2 de Bugey !

L’unité de production n°2 de la centrale nucléaire du Bugey a été découplée du réseau électrique le samedi 18 janvier 2020. Ce premier arrêt programmé de la campagne de maintenance 2020 marque le début des 4èmes visites décennales des réacteurs de la centrale du Bugey qui s’étendront jusqu’en 2023 et feront intervenir plus de 4000 personnes quotidiennement sur l’installation industrielle.

Cet arrêt, particulier dans la vie d’une centrale, a pour objectif, après avis de l’Autorité de sûreté nucléaire, de permettre la poursuite d’exploitation des réacteurs de Bugey pour 10 ans supplémentaires en toute sûreté.

Lire l’article sur EDF

 

C’est parti pour la 10e édition des Journées de l'Industrie Electrique

Plongez dans les coulisses de l'électricité du 30 mars au 5 avril et découvrez la diversité des métiers et innovations de la production d'électricité : Visitez un site EDF !

Lire le tweet d’EDF
6_jie

 

7_ppe

La consultation du public sur le projet révisé de Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) est ouverte du 20/01/2020 au 19/02/2020

Si vous voulez éviter que les énergies gaz et charbon viennent remplacer le nucléaire, je vous invite à y participer.

Suivez ce lien pour écrire votre opinion

 

Comment le Gouvernement compte modifier l'accès à l'électricité nucléaire historique

Jusqu’à maintenant, EDF était dans l'obligation de vendre 100 TWh de sa production nucléaire et hydraulique, au prix de 42 € le MWh aux fournisseurs alternatifs qui en faisaient la demande chaque année. Avec le nouveau mécanisme proposé, EDF devra vendre l'intégralité de sa production sur le marché européen…mais encadré entre un prix plancher et un prix plafond. Les fournisseurs, qui pouvaient choisir de s'approvisionner auprès d'EDF ou auprès du marché lorsque les prix leur étaient plus favorables, n'auront plus ce choix. Ils devront s'approvisionner sur le marché.

Lire l’article sur Actu Environnement
8_arenh

 

9_ptition

Mon geste pour le climat : je veux un contrat électrique d'origine garantie 100% nucléaire

Précision : le fait que je soutienne la possibilité pour un client de souscrire à une offre 100% nucléaire ne signifie aucunement que je suis partisan d’un mix de production électrique 100% nucléaire.

Mon soutien à cette pétition est en fait « un coup de gueule » contre les pratiques de green-washing de certains fournisseurs qui proposent des offres 100% renouvelables, alors qu’ils achètent l’électricité sur le marché (sachant que rien ne distingue sur le réseau un électron issu de l’éolien, de l’hydraulique, du nucléaire, ….), et contre le fait qu’en France nous avons le nucléaire honteux, et qu’il n’existe pas (à ma connaissance) de publicité vantant les atouts du nucléaire, comme cela existe dans d’autres pays.

Suivez ce lien pour signer la pétition de Energie Durable

 

Danone, L’Oréal, EDF, Suez,… : les entreprises françaises, championnes européennes du climat

Ces entreprises françaises se hissent au 1er rang des championnes européennes du climat et au 3ème rang mondial, derrière le Japon et les États-Unis, selon le nouveau classement du CDP, publié ce lundi 20 janvier. Cette prestigieuse liste a passé au crible 8 000 entreprises. 179, soit 2 % seulement, ont obtenu la meilleure note.

Ce qui est ici mis en avant c’est leur divulgation transparente et complète des données climatiques, leur connaissance approfondie des risques climatiques, une gestion solide de ces risques et la démonstration des meilleures pratiques du marché.

Lire l’article sur Novethic
10_clast entreprises

 

12_h2

EDF investit dans l’hydrogène pour décarboner l’économie

Aujourd’hui, l’hydrogène est à environ 95 % fabriqué à partir d’énergies fossiles. Le procédé est donc très émetteur de CO2 : pour produire 1 kg d’hydrogène, on émet 10 kg de CO2.

Or, il existe un moyen de produire de l’hydrogène sans émettre de CO2 : l’électrolyse, à condition que l’électricité utilisée dans le process soit elle-même décarbonée. Ce qui est le cas de 95 % de l’électricité produite en France, grâce à un mix s’appuyant majoritairement sur le nucléaire et l’hydraulique !

Lire l’article sur EDF

 

La situation énergétique de l'Inde décryptée par l'AIE

L’Inde, pays de près de 1,4 milliard d'habitants, dont environ la moitié n’a pas accès à l’électricité et à des moyens de cuisson propres, pourrait d’ici à 2040 doubler sa consommation d’énergie et tripler sa consommation d’électricité selon l’AIE.

En Inde, le système énergétique repose largement sur l’usage du charbon pour la production électrique, du pétrole pour les transports et dans l’industrie et de la biomasse pour le chauffage résidentiel et la cuisson. C’est en premier lieu et de loin le charbon qui domine le mix indien : ce combustible compte encore pour plus de la moitié de la consommation d’énergie primaire (55,9% en 2018) et pour près des trois quarts de la production d’électricité dans le pays.

Lire l’article sur Connaissance des Energies
14_inde

 

15_charbon-france-allemagne

Centrales à charbon en France et en Allemagne : à quand la fermeture ?

En France, les 4 centrales à charbon qui restent en activité à ce jour ont produit 0,2% de l’électricité en 2019, et elles devraient fermer d’ici 2022.

En Allemagne, les centrales à charbon ont produit 29,2% de l’électricité en 2019. Une nouvelle centrale à charbon va démarrer mi-2020, et le gouvernement à repoussé la sortie du charbon à 2038...

Et selon certains écologistes français, la transition énergétique allemande fait figure d’exemple, que la France devrait suivre ?

Alors rappelons que le charbon fait 23 000 morts par an dans l'UE, selon un rapport réalisé par 4 ONG (WWF, CAN, HEAL et Sandbag)

Lire le post sur LinkedIn

 

Lettre ouverte au Conseil de l'Union Européenne pour demander l'inclusion du nucléaire dans la liste des sources d'énergie durables

Cette lettre, à l'initiative de l'association Energy for Humanity et soutenue par les Voix du Nucléaire, a été publiée le 17 décembre dans le Financial Times. La liste des signataires comporte des scientifiques de renommée mondiale, des climatologues, des leaders politiques, des auteurs, des artistes, des investisseurs, et des représentants de la société civile.

Lire la lettre (et la liste des signataires) sur Les Voix du Nucléaire
16-lettre ouverte

 

17_navires propres

Vers un transport maritime plus propre ?

Un groupement d’associations d’armateurs a proposé de créer un fonds pour la recherche et développement afin de rendre commercialement viable une flotte de navires à émission zéro carbone au début de la décennie 2030

Lire l’article sur European Scientist

 

Marasme politique, équation énergétique, résilience…

Quelques constatations factuelles et suggestions de méthode : une analyse éclairante issue de la rencontre entre Yves Bréchet et Cyrus Farhangi.

Lire l’article sur Collaborative People
18_brechet

 

19_sortie charbon de

L'Allemagne lance sa sortie du charbon

L'abandon par l'Allemagne du charbon, énergie bon marché à l'origine de son développement industriel, est compliqué par la décision prise en 2011 de sortir du nucléaire d'ici 2022.

Lire l’article sur La Tribune

 

Dispositifs de soutien aux énergies renouvelables

On lit souvent dans la presse et sur les réseaux sociaux que les derniers parcs éolien ou solaire offrent désormais un prix de l’électricité moins cher que les solutions bas carbone éprouvées telles que le nucléaire et l’hydraulique.

Alors pourquoi peut-on lire, en ce moment même, sur le site du Ministère de la Transition écologique et solidaire : « Des outils de soutien public sont nécessaires au déploiement des énergies renouvelables compte tenu du coût encore supérieur au prix de marché des énergies renouvelables, leur déploiement ne pourrait pas se faire sur le seul critère de compétitivité dans un fonctionnement de marché. »

Lire le dispositif complet sur le site du Ministère de la Transition écologique et solidaire
20_soutien enr

 

22_huet

Climat : en 1988, 2020 était bien prédit

« L’accord entre les observations et les simulations numériques faites en 1988, avec les moyens de l’époque, donc des modèles très simplifiés, est impressionnant. Il signifie tout d’abord que la compréhension de la physique du climat et du rôle de l’effet de serre amplifié par nos émissions est correcte. »

Lire l’article de Sylvestre Huet sur Le Monde