logo revue presse sfenral3

 
1_energiewende

La transition en Allemagne selon Der Spiegel: « Un travail bousillé »

Depuis 2011, la transition énergétique menée par l’Allemagne en investissant massivement dans les renouvelables et en sortant du nucléaire était LE modèle à suivre. Les renouvelables allaient se substituer au nucléaire et au charbon, au bénéfice de l’environnement et du climat. Et puis en 2019, après 520 milliards d’euros investis, l’Allemagne a admis qu’elle devait repousser la fermeture de ses centrales à charbon à 2038, qu’elle n’atteindrait pas en 2020 ses objectifs de réduction d’émissions de CO2.

Lire le post sur LinkedIn

 

Daimler et Volvo s’allient pour construire des poids lourds à hydrogène

Pour décarboner les transports routiers, la motorisation électrique est une, sinon la seule possibilité. Reste à savoir si les moteurs électriques doivent être alimentés par des batteries (dont l’autonomie reste encore à améliorer) ou par des piles à combustibles fonctionnant à l’hydrogène (qui n’est pas forcément neutre en CO2, ni compétitif).

Lire le post sur LinkedIn

2_daimler volvo

 

3_gouvernement

1/9 - Stratégie zéro carbone : les défis du nucléaire français

« Il s’agit ici d’étudier la capacité de la filière nucléaire à relever les défis sur le plan de la qualité industrielle et de la maîtrise des délais et des coûts. Les conclusions de ce travail sont attendues pour mi-2021. Il est clair que la démonstration de la capacité de la filière électronucléaire à maitriser un tel programme de construction sera un élément essentiel pour la prise de décision. Celle-ci ne pourra qu’être conditionnée à la mise en service de la centrale nucléaire de Flamanville 3, mais aussi au rex des chantiers de construction d’EPR ds le monde. »

Sophie Mourlon, directrice de l'énergie à la Direction générale de l'énergie et du climat du ministère de la Transition écologique et solidaire

Lire l’article sur la SFEN

 

La stratégie française de transition est une impasse

Les 2 textes organisant la transition énergétique en France, la PPE (programmation pluriannuelle de l’énergie) et la SNBC (stratégie nationale bas carbone), ont été publiés au Journal Officiel.

Ils illustrent le caractère irréel et irréaliste de la stratégie de transition française, qui ne s’attaque pas vraiment à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Parvenir à la neutralité carbone en 2050, n’a aucune chance de se faire si les transports, l’industrie et le chauffage des bâtiments, qui consomment les trois quarts de l’énergie en France, sont ignorés ou presque…

Lire l’article sur Transitions et Energies

4_ppe snbc

 

5_science

Sans la science, pas de transition énergétique, seulement des choix néfastes

On ne pourra défendre nos écosystèmes et notre environnement qu’avec l’aide de la science. Contre elle, nous irons à la catastrophe et les collapsologues auront gagné.

Lire l’article sur Transitions et Energies

 

La flexibilité du nucléaire, élément clé d’un mix énergétique décarboné

L’électricité ne se stocke pas facilement : il faut donc la produire quand les clients la consomment. Cette consommation varie avec les saisons, la météo, l’heure.

La crise sanitaire actuelle a permis de vérifier, une nouvelle fois, la flexibilité du parc nucléaire d’EDF : Les centrales thermiques, hydrauliques et nucléaires peuvent moduler leur puissance : un réacteur de 1300 MW peut en trente minutes faire varier sa production de 1000 MW, une performance industrielle unique au monde.

Lire le post sur LinkedIn

6_flexibilite

 

7_hualong

Quelles seront les opportunités pour le nucléaire chinois au 14ème Plan quinquennal ?

« Les industriels sont en difficulté faute de commandes d’équipements depuis plusieurs années. Cette situation a engendré des fuites de compétences, non seulement pour nos équipementiers, mais aussi pour les instituts de design et les exploitants de centrales nucléaires. Dans ce contexte, les acteurs de la filière attendent de l’État un plan de développement stable et constant qui prenne en compte tant la structure énergétique du pays et l’environnement, que le développement du secteur nucléaire. »

Vous pensez que cette déclaration émane d’un dirigeant d’EDF ou de FRAMATOME ?

Et bien non, il s’agit de ZHAO Chengkun, vice-président de la Commission d’experts de la CNEA (China Nuclear Energy Association)…

Pour connaitre la suite, lisez l'intégralité de l'interview sur la SFEN

 

Downstate clean air quality ? Without Indian Point, it's history

Dans l'Etat de New York, la fermeture de la centrale nucléaire d'Indian Point (12g de CO2/kWh) sera compensée par la mise en service de quatre centrales à gaz (450g de CO2/kWh).

Encore un exemple (après l'Allemagne, la Belgique, etc...), qui démontre qu'à chaque fois que l'on diminue la part du nucléaire, ce ne sont pas des énergies renouvelables qui prennent seules le relais (du fait de leur intermittence), mais des sources fossiles gaz ou charbon (car pilotables), avec pour résultat une augmentation des émissions de CO2 par rapport à la situation précédente.

Lire l’article sur USA Today Network’s

8_indian point

 

9_eponge

Les « éponges » à hydrogène ouvrent la voie au stockage solide de cette forme d’énergie

Les véhicules à hydrogène et à pile à combustible utilisent des réservoirs d’hydrogène sous pression. La densité de l’hydrogène étant faible, ce gaz doit être compressé, en général à 700 bars, ou liquéfié à très basse température (-250 degrés) lors de son stockage et de son transport.

Cela représente des contraintes lourdes, techniques et de sécurité. Mais tout pourrait changer avec une nouvelle forme de stockage de ce gaz via une « éponge métallique » utilisant de la poudre d’hydrure de magnésium.

Lire l’article sur Transitions et Energies

 

Nucléaire. Malgré la crise sanitaire, certains travaux continuent à la centrale de Flamanville

Les travaux sur les diesels d’ultime secours sont en voie d’achèvement à la centrale nucléaire de Flamanville. Après une phase d’essais, les équipes d’EDF et de Westinghouse prennent en main la nouvelle installation.

Lire l’article sur Ouest France

10_fla

 

11_birol

Covid 19 et le risque de black-out électrique

Pour Fatih Birol, Directeur exécutif de l’Agence Internationale de l’Energie, cette crise peut en révéler une autre, d’autant plus grave qu’elle doit être envisagée de façon simultanée : celle de la sécurité électrique :

Il attire l’attention sur le risque accru de blackout en période de faible consommation. Pour la raison que la part d’énergies intermittentes est augmentée du fait de leur priorité sur le réseau et qu’on peut d’autant moins compter sur la flexibilité de la consommation industrielle pour rétablir l’équilibre que cette consommation est réduite.

Lire l’article sur European Scientist

 

Les marchés mondiaux du nucléaire - MOOC

Nous vous proposons ce 6ème MOOC sur l'énergie nucléaire. En visionnant cette vidéo, vous serez en mesure de décrypter la nature du marché nucléaire mondial et la place de la France dans celui-ci. En effet, le marché mondial nucléaire est très dynamique, tiré par les programmes de prolongation d’exploitation des réacteurs existants, par la construction de nouvelles unités, et par les chantiers de déconstruction. Présente sur l'ensemble de la chaîne de valeur, la filière française se positionne sur une grande partie de ces marchés.

Regarder ce Mooc sur YouTube

12_mooc6

 

14_borne arenh

Coronavirus : Total Direct Energie engage une bataille judiciaire contre EDF

« Les fournisseurs alternatifs ont bénéficié de l'Arenh pour acheter de l'électricité à un tarif plus faible que celui du marché, sinon ils n'auraient pas eu recours à l'Arenh mais à des contrats à terme. Maintenant, ils souhaitent, tout compte fait, rendre cette électricité. Cela reviendrait finalement à faire peser sur EDF la totalité des risques. Il y a un problème de principe », a souligné Elisabeth Borne devant la commission des affaires économiques du Sénat, début avril, dénonçant des effets d'aubaine.

Lire l’article sur Les Echos

 

Coronavirus : EkWateur engage une bataille judiciaire contre EDF

Les masques tombent : EKWATEUR a aussi engagé une procédure auprès du tribunal de commerce de Paris afin d'obtenir la suspension d'une partie de ses obligations d'achat d'électricité nucléaire auprès d'EDF dans le cadre du contrat Arenh (Accès Régulé à l'Electricité Nucléaire Historique). On découvre donc que EKWATEUR, qui se revendique « fournisseur d'énergie verte et renouvelable »achète habituellement et régulièrement de l’électricité d’origine nucléaire.

Lire le post sur LinkedIn

13_ekwateur

 

15_femenergia 2020

Vous êtes une femme et travaillez dans le nucléaire ? Le concours Fem'Energia est fait pour vous !

Depuis 2009, WIN France et WIN Global, en partenariat avec EDF Institut de France, Académie des Sciences, Sciences et Enseignement décernent le prix Fem'Energia pour encourager et soutenir financièrement des femmes passionnées par le secteur du nucléaire. Ce prix s'adresse aux lycéennes, aux étudiantes et aux femmes travaillant dans le secteur du nucléaire, pour contribuer au développement de la diversité et de la mixité dans ce domaine.

Pour WiN RAL, c’est Manon Jouve, 2ème prix ex-aequo "Etudiante en bac +5" lors de l’édition 2019 de Fem’Energia et Jena Zeghdaoui qui ont pris en charge la promotion du Prix Fem’Energia.

Se renseigner sur les modalités du concours Fem'Energia 2020 sur EDF.fr

 

Emissions de CO2 en baisse au Japon grâce au nucléaire et aux renouvelables

Les émissions de CO2 du Japon ont chuté de 4,6 % en 2018, grâce à trois facteurs : le redémarrage de capacités nucléaires, le développement des énergies renouvelables et un hiver 2018 particulièrement doux.

Lire l’article sur la SFEN

16_japon

 

17_forum nuc

Le nucléaire et le renouvelable sont complémentaires

Le fournisseur d’électricité néerlandais Eneco, spécialisé dans le solaire et l’éolien et implanté en Belgique, a publié dans plusieurs journaux belges que l’énergie nucléaire est inflexible et qu’elle freine par conséquent la livraison d’énergie renouvelable. Toujours selon Eneco, l’énergie nucléaire barre la route de la transition énergétique vers un avenir énergétique durable composé de à la fois de renouvelable et de sources d’énergie dites flexibles (lire : fossiles).

Lisez l’intégralité de la réaction du Forum Nucléaire

 

Décarboner le bâtiment, une urgence climatique

Le secteur du bâtiment est le premier secteur consommateur d’énergie finale en France, le deuxième émetteur de GES (juste derrière les transports) si l’on ne considère que les émissions liées à l’énergie, mais il passe en tête dès qu’on ajoute les émissions liées à la fabrication des matériaux et équipements mis en œuvre sur les chantiers.

Pour réduire et améliorer la consommation d’énergie du bâtiment, le recours aux énergies décarbonées est indispensable, en lieu et place des énergies fossiles (fioul, gaz).

Lire l’article sur l’EnerGeek

18_batiment

 

19_comportement

Le coronavirus prouve une chose: les comportements individuels ont un impact limité sur la transition

Le confinement des 2 tiers de la population mondiale et la pire récession depuis la 2ème guerre mondiale devraient se traduire par une baisse moyenne des émissions de CO2 de 5 à 6% à l’échelle mondiale en 2020.

« Si c’est tout ce que nous obtenons en mettant à l’arrêt le monde entier, cela illustre l’ampleur et l’échelle du défi climatique, qui consiste fondamentalement à changer la façon dont nous fabriquons et utilisons l’énergie… », souligne Costa Samaras, de l’Université Carnegie Mellon à Pittsburgh. Les changements de comportements individuels, aujourd’hui imposés à des milliards de personnes, ne font pas le poids par rapport à une modification structurelle radicale des modes de production et de consommation d’énergies et des technologies utilisées.

Lire l’article sur Transitions et Energies

 

Le nucléaire saoudien, économie, emplois et désalinisation

Le dessalement et les réseaux de refroidissement font des pays du Golfe de grands consommateurs d'énergies fossiles.

Noura Mansouri, chercheuse au King Abdullah Petroleum Studies and Research Center (KAPSARC) a publié une note soulignant les retombées économiques et sociales dont pourrait bénéficier l’Arabie saoudite grâce au démarrage de son projet nucléaire non seulement en matière d’emploi mais aussi de lutte contre la pauvreté en eau via l’utilisation de gigawatts nucléaires pour la désalinisation.

Lire l’article sur la SFEN

20_arabie

 

21_arenh

Quand l’ARENH rime avec aubaine…

EDF reporte de 6 mois les échéances de paiement de l’électricité nucléaire qui lui sont dues, au titre de l’ARENH (pour les fournisseurs ayant consenti des délais de paiement à leurs propres clients), voire de 9 mois, pour les fournisseurs reconnus par la CRE en situation de fragilité économique.

Lire l’article sur LinkedIn

 

Le plan de relance de l’automobile en France passera par l’électrique

La filière automobile est en très grande difficulté. Elle représente en France, au sens large, 2,2 millions d’emplois. Pas étonnant donc si le gouvernement travaille à un plan de relance avec de nouvelles aides à l’achat et même une baisse de la TVA favorisant les véhicules électriques et hybrides.

Il s’agirait d’augmenter le bonus écologique et la prime à la conversion et, plus innovant, de créer une TVA différenciée selon le type de motorisation.

Lire l’article sur Transitions et Energies

22_auto