logo revue presse sfenral3

 
1_aie

Plus de croissance et moins d’émissions de CO2, l’AIE aux antipodes de la Convention citoyenne

Dans une logique totalement opposée à celle de la Convention citoyenne, l’Agence internationale de l’énergie et le Fonds monétaire international ont une stratégie pour accélérer la transition énergétique tout en soutenant l’activité économique, la croissance et l’emploi.

Lire le post sur LinkedIn

 

La Convention citoyenne, une improbable litanie de propositions avec pour seule logique la décroissance

Les 150 propositions adoptées le week-end dernier par la Convention citoyenne ressemblent à une compilation d’idées recyclées, de solutions qui n’en sont pas, de pensée magique et parfois de bonnes intuitions. Il n’est question nulle part de financements, de conséquences économiques, sociales, politiques, de réalités technologiques et industrielles, d’investissements…

Et les sujets qui fâchent, le nucléaire, l’Europe, la taxe carbone, ont été soigneusement évités.

Lire l’article sur Transitions et Energies

2_ccc

 

3_rosatom 2

Le français Framatome veut construire avec Rosatom et GE une centrale nucléaire en Bulgarie

Rosatom (russe) a annoncé le 18 juin la signature de protocoles d'accord avec Framatome (français) et General Electric (américain). Ensemble, les trois entreprises veulent candidater pour construire une centrale nucléaire à Béléné, en Bulgarie.

Lire l’article sur l’Usine Nouvelle

 

L’électricité, vitale au cœur de la crise et pilier de la reprise économique en Europe

La crise du Covid-19 a révélé à quel point nos sociétés fonctionnent grâce à l’électricité. Les plans de relance qui se dessinent représentent une opportunité à saisir pour accroître encore la résilience de nos infrastructures vitales.

Lire l’article sur Le Monde de l’Energie

4_electrification

 

5_epr2

L’EPR 2, la garantie d’une électricité bas carbone

Dans le prolongement de l’EPR, l’EPR 2 est un réacteur de forte puissance, manœuvrable, avec un niveau de sûreté parmi les plus élevés au monde. Près de 600 ingénieurs y travaillent actuellement en intégrant les retours d’expérience (REX) de tous les chantiers EPR afin d’optimiser les coûts et les délais de construction. L’EPR 2 bénéficiera par ailleurs pleinement des résultats du programme d’excellence de la filière nucléaire « excell », visant à reconstruire les compétences du tissu nucléaire français et à renforcer la qualité industrielle.

Lire l’article sur la SFEN

 

La Commission Européenne pilote le développement de l’hydrogène

En France, l’ADEME est un des plus fervents soutiens à l’hydrogène. Dans son rapport du 26 avril 2019, l’Agence encourageait les pouvoirs publics à développer des bus à hydrogène. D’après elle « La filière hydrogène présente l’avantage environnemental de réduire les émissions de polluants atmosphériques, ainsi que des nuisances sonores. Si de plus l’hydrogène est produit localement à partir d’électricité décarbonée, cela permet en plus de réduire nettement les émissions de CO2. »

Lire le post sur LinkedIn

6_ademe h2

 

7_pac

6 idées reçues sur la pompe à chaleur

Connaissez-vous ce système de chauffage également appelé « PAC » ? La pompe à chaleur est un dispositif thermodynamique qui exploite une énergie naturellement.

Lire l’article sur Qualit’EnR

 

Scénario 100 % énergies renouvelables : espoir ou mirage ?

Répondre à l'intégralité de nos besoins énergétiques grâce aux énergies renouvelables en 2050, c'est l'ambition du programme WWS promu par l'américain Mark Jacobson. Est-ce envisageable dans un futur plus ou moins proche, ou bien est-ce une utopie hors de portée ?

Lire l’article sur Les Echos

8_100enr

 

9_bat air liquide

La plus grosse batterie à air liquide du monde est en construction

L’installation pourra stocker jusqu’à 250 MWh, soit plus du double de la plus grande batterie chimique du monde, fabriquée par Tesla en Australie. Cette batterie à air liquide devrait couter 94 millions d’euros.

Lire l’article sur Korii

 

Nucléaire : l'État « indifférent » à la reconversion de Fessenheim selon le président de la mission parlementaire dédiée

« L'enjeu politique pour le gouvernement, ce fut la fermeture de Fessenheim. Pour ce qui est de la suite, l'État est indifférent », a déploré le député du Haut-Rhin Raphaël Schellenberger, président de la mission parlementaire sur la fermeture du site.

Lire l’article sur Connaissance des Energies

10_fes

 

11_relance

Réviser la place du nucléaire dans la France d’après…

Au-delà des clivages politiques traditionnels et des considérations partisanes, la France a besoin d'entendre un langage de raison sur un dossier essentiel pour son avenir. Toute approche idéologique étant inadaptée aux enjeux du « Monde d’après ».

Découvrez pourquoi l’énergie nucléaire devrait avoir toute sa place dans la relance souhaitée aujourd’hui par le Président de la République en cohérence avec les objectifs de la Stratégie nationale bas carbone (SNBC).

Lire l’article sur Connaissance des Energies

 

EDF participerait à un nouveau projet nucléaire britannique, rapporte le Telegraph

EDF étudie la possibilité de participer à un nouveau projet de centrale nucléaire dans le comté de Cumbria, au nord-ouest de l'Angleterre, en tant que membre d'un consortium.

Cela ferait une troisième paire d’EPR pour EDF Energy au Royaume Uni, après Hinkley Point et Sizewell. Pour rappel, avec trois paires l’effet de série joue pleinement et la baisse des coûts de construction atteint les 30%.

Lire le tweet

12_edf energy epr

  

13_ademe

Le label d’électricité verte de l’Ademe réintègre le nucléaire

Où en sont les travaux sur le label d’électricité verte de l’Ademe ? David Marchal, directeur adjoint production et énergies durables de l’agence, a indiqué que le label à 3 étoiles, révélé par Green Univers en avril dernier, allait être simplifié, mais surtout que l’approvisionnement en électricité nucléaire des fournisseurs, au travers de l’Arenh, ne serait plus un obstacle à son obtention.

Lire l’article sur Green Univers

 

Vers des logements sans CO2 : et si on y allait vraiment ?

« Le consensus international scientifique affirme sans équivoque : la baisse des émissions de CO2 passe par une augmentation massive des usages de l’électricité dans nos vies quotidiennes. Et ce fait reste vrai, tant que cette électricité est produite à partir de renouvelables et de nucléaire. »

« Le gaz reste la 1ère énergie de chauffage en France, et c’est bien tout le problème. Aujourd’hui, une politique publique qui conduirait à accroître sa part dans les bâtiments serait incompatible avec l’objectif de neutralité carbone.»

Lire l’article sur LinkedIn

14_logements

 

Nucléaire français, les Anglais en redemandent !

« D’abord, c’est une sacré reconnaissance pour EDF, pour sa technologie, et la confiance que l’entreprise inspire. Et puis, sur le fond, c’est vrai, le nucléaire n’est plus la tête de turc favorite des défenseurs de l’environnement. Et pour cause, le nucléaire ne rejette pas de CO2. Et donc, vous avez certains écologistes, qui disent que face à l’urgence climatique, il faut savoir hiérarchiser les problèmes. Et donc, oui, mieux vaut produire de l’électricité avec du nucléaire, plutôt qu’avec du Charbon. »

Lire et/ou écouter la chronique d’Axel De Tarlé dans la Matinale d’Europe 1

15_de tarle

 

16_australie

L'énergie nucléaire est le moyen le plus sûr de produire de l'énergie, conclut une enquête parlementaire en Australie

Sur la base d'une étude du MIT, montrant que le nucléaire est la source la plus sûre pour produire de l'électricité, le Parlement australien veut relancer le débat sur le nucléaire.

« La chose la plus importante que cette étude ait apprise n'est pas que l'énergie nucléaire est la source d'énergie la plus sûre, mais que les faits et les chiffres sont très différents de la perception du public. Que ce soit à partir des nombreuses informations disponibles sur les accidents de Tchernobyl et de Fukushima, ou de la culture populaire, le fait est qu'il a toujours été relativement facile de faire craindre l'énergie nucléaire. Il est temps d'oublier l'idéologie et de regarder les faits. »

Lire l’article sur le Forum Nucléaire (belge)

 

Possible déclin de l’approvisionnement en pétrole de l’UE d’ici 2030 : la nouvelle étude du Shift sur le « pic pétrolier »

La majorité des sources actuelles d’approvisionnement en pétrole de l’Union européenne menacent de décliner d’ici à 2030, selon une analyse du Shift Project s’appuyant sur des données exclusives.

Une raison de plus pour mettre en oeuvre sans tarder et de manière ambitieuse les politiques publiques et mesures proposées par l’European Green Deal, la Convention citoyenne pour le climat, etc.

Lire l’article (et télécharger l’étude complète) sur The Shift Project

17_shift project

 

18_brice lalonde

Brice Lalonde sur les mesures de la Convention Citoyenne sur le Climat

Selon Brice Lalonde : « le sentiment anti-nucléaire est très présent dans le monde de l’écologie. Or on a besoin du nucléaire, c’est bon pour le climat »

Regarder la vidéo sur twitter

 

Nucléaire et finance durable dans l’UE : vers une évaluation transparente et scientifique

La Commission Européenne vient de demander un rapport technique à son Centre Commun de Recherche, qui sera ensuite examiné par des experts en radioprotection et en gestion des déchets, ainsi que par des experts sur les impacts environnementaux.

L’enjeu est de faire reconnaitre le faible impact environnemental de l’énergie nucléaire au regard des critères choisis par la Commission, dit d’absence de préjudice, « Do No Significant Harm » (DNSH). Il est absolument fondamental que l’expertise l’emporte sur les débats idéologiques.

Lire le post sur LinkedIn

19_ue levandowski

 

20_aie sfen

Le plan de relance de l'AIE propose un investissement dans le nucléaire

L'Agence internationale de l'énergie confirme dans son rapport pour une relance verte que l'extension de l'exploitation des centrales nucléaires existantes évitera plus d'émissions de CO2 par GW que toute autre option bas carbone.

Lire l’article sur la SFEN