logo revue presse sfenral3

 
1_fes barre

La réaction de Nicolas Barré (directeur adjt de la rédaction des Echos) à la fermeture de Fessenheim

« Après Fessenheim, la France prévoit d’arrêter 14 réacteurs. L’éolien et le solaire vont monter en puissance, c’est une bonne chose, mais on sait que cela ne suffit pas. L’exemple à suivre est le Royaume Uni : plus 1 seul kw produit avec du charbon, les renouvelables, notamment l’éolien en mer, l’ont remplacé. Mais en parallèle, le RU construit des EPR et investit dans le nucléaire. Pour gérer l’intermittence, Si on veut plus de renouvelable, il faut quand même aussi du nucléaire. Il ne fallait pas fermer Fessenheim. »

Lire l’article sur Europe 1

 

Assystem signe un contrat avec Hinkley Point C

Assystem, groupe international d’ingénierie, a signé un contrat afin de fournir des services d’ingénierie pour la construction de la centrale nucléaire HPC. L’entreprise créera 100 nouveaux emplois au Royaume-Uni dans les domaines de l’ingénierie avancée, de l’ingénierie de chantier, de la mise en service, de l’assurance et du contrôle de la qualité, incluant des opportunités pour les nouveaux diplômés et apprentis.

Lire l’article sur Euro Energie


2_hpc

 

3_mac lesggy

La réaction de Mac Lesggy (animateur de E=M6) à la fermeture de Fessenheim

« Cette fermeture, voulue par les "écologistes", conduit, dès le 30 juin, à libérer dans l'atmosphère 200 000 tonnes de CO2 par semaine. C'est 2 fois ce que libèrent les vols domestiques en France, sur la même période. (Et ça n'a pas eu l'air d'émouvoir la Convention Citoyenne pour le Climat). »

Lire le post sur Linkedin

 

Le Danemark va bâtir deux îles à éoliennes géantes

Le Danemark, leader mondial de l’éolien, veut créer 2 iles artificielles en mer du Nord et en mer Baltique qui serviront de hub, connectées à des éoliennes géantes offshore pour alimenter le réseau électrique.

Lire l’article sur Le Figaro

4_eolien danemark

 

5_thread fes

La réaction des Voix du Nucléaire à la fermeture de Fessenheim

Imaginez un instant que les vertus objectives, les services que la centrale de Fessenheim a rendu à la société pendant plus de 40 ans, et aurait pu continuer de lui rendre pendant au moins une décennie supplémentaire, aient été inscrits, bien visibles, sur ses bâtiments....

Découvrez le dans ce thread sur Twitter

 

Luc Ferry: « Convention climat et décroissance punitive »

« Quant au crime d’écocide, il ouvre la porte à tous les dérapages : prendre l’avion pour aller à Bordeaux, rouler en SUV ou, pourquoi pas, fermer les centrales nucléaires qui n’émettent pas de gaz à effets de serre, voire installer des éoliennes bourrées de terres rares dont l’extraction est archi-polluante seront-ils considérés comme des crimes contre les écosystèmes ? »

Lire l’article sur Le Figaro

6_l ferry

 

7_sahki

La réaction de Rafik Smati (pdt d’Objectif France) à la fermeture de Fessenheim

Cette semaine, la centrale de Fessenheim cessera son activité. Cette décision, profondément anti-écologique, se traduira par une augmentation de notre empreinte carbone...

Ou quand l’écologisme dogmatique se rend complice d’un écocide...

L’écologie, la vraie, est en deuil.

Regarder la vidéo sur Twitter

 

La porte-parole d'Extinction Rebellion se convertit en... lobbyiste pro-nucléaire

« Entourée d'activistes antinucléaires, j'avais laissé la peur des radiations, des déchets nucléaires et des armes de destruction massive s'infiltrer dans mon subconscient. J'ai réalisé que j'avais été dupé dans le sentiment anti-science depuis tout ce temps »

« Plus je lis de recherches, plus j’en apprends sur la façon dont l’énergie nucléaire est un outil essentiel dans la lutte contre le changement climatique ». C’est « une source d’énergie fiable à faible émission de carbone dans laquelle nous pouvons investir dès maintenant. »

Lire l’article sur Valeurs Actuelles

8_zion

 

9_fes cohen

La réaction de Elie Cohen (directeur de recherche au CNRS) à la fermeture de Fessenheim

Cette fermeture « sans raison économique, sans motif de sécurité, à rebours de l’impératif climatique, ne manque pas d’interroger sur le poids de la rationalité économique dans la décision publique, la force de nos engagements de décarbonation depuis les Accords de Paris et le respect que l’on prête à l’Autorité de sureté nucléaire (ASN) ».

« La décarbonation de l’énergie produite n’est manifestement pas un objectif prioritaire pour les écologistes qui préfèrent apparemment les émissions de CO2 de centrales au charbon ou au gaz plutôt que le maintien en exploitation de centrales non émettrices de CO2 et supervisées au quotidien par l’ASN ».

Lire l’article sur Transitions et Energies

 

L’Haliade-X 12 MW de GE, l'éolienne la plus puissante au monde, reçoit sa certification provisoire

Culminant à 260 mètres de hauteur, la nouvelle éolienne Haliade-X 12 MW de GE Renewable Energy sera composée d’un rotor de 220 mètres, d’une turbine de 700 tonnes, et de 3 pales de 107 mètres de long qui balayeront une surface de 38 000 m2 (soit 5 terrains de foot).

Lire l’article sur Euro Energie

10_haliade

 

11_fes louis

La réaction de Dominique Louis (PDG d’Assystem) à la fermeture de Fessenheim

« A l’échelle de la planète, 40 % des rejets de CO2 sont le fait de la production d’électricité. 80 % de cette électricité est produite avec du charbon. Aujourd’hui, la priorité numéro 1 pour le climat c’est de stopper les centrales à charbon. Arrêter Fessenheim, c’est ne pas croire au réchauffement climatique. »

Lire l’article sur l’Opinion

 

La géothermie, une énergie verte négligée

Souterraine, renouvelable et non intermittente, la géothermie est pourtant une énergie négligée. Son potentiel est considérable, mais son exploitation demande des investissements importants qui sont difficiles à rentabiliser. Pourtant, pour produire un GW d’électricité, une centrale géothermique occupe un terrain de 3,5 km2, contre 12 km2 pour une ferme éolienne de même capacité.

Lire l’article sur Transitions et Energies

12_geothermie

 

13_fes breon

La réaction de Francois-Marie Bréon (Climatologue, Directeur adjoint du Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement) à la fermeture de Fessenheim

« Toute l’électricité qui ne sera pas fournie, qui ne sera pas produite par Fessenheim sera nécessairement produite par un autre moyen et cet autre moyen en Europe aujourd’hui, c'est essentiellement des centrales au gaz et au charbon, donc deux moyens de production qui émettent des gaz à effet de serre dans l'atmosphère. »

Regarder la vidéo sur TF1

 

Des pronucléaires manifestent devant le siège parisien de Greenpeace

Alors que la procédure d’arrêt du 2ème réacteur de la centrale nucléaire de Fessenheim a débuté ce lundi 29 juin, des manifestants pronucléaires se sont rassemblés devant le siège parisien de Greenpeace en réaction à la fermeture du réacteur

Lire l’article sur Ouest France

14_manif vn devant gp

 

15_fes schellenberger

La réaction de Raphaël Schellenberger (député d’Alsace) à la fermeture de Fessenheim

« Hier, le premier écocide de l'Histoire a été commis. Un premier crime contre le climat a été commis par le gouvernement. Vous avez étouffé Fessenheim au profit du dogme et au détriment de l'environnement »

Regarder la vidéo sur LCP

 

Hubert Védrine sur le nucléaire dans Questions Politiques sur France Inter

« Le meilleur exemple de manque de courage, c’est de ne pas avoir dit depuis 20 ou 30 ans que l’on ne peut pas se passer du nucléaire pour le moment (…) D’avoir raconté qu’on pouvait se passer du nucléaire sans relancer le charbon, donc le CO2. »

Regarder la vidéo sur Twitter

16_h vedrine

 

17_fes miniere

La réaction de Dominique Minière (ex Directeur de la Division production Nucléaire à EDF) à la fermeture de Fessenheim

« Je me rappelle très bien de ma dernière visite sur place, quelques mois avant la dernière élection présidentielle. Nous espérions encore que la présidentielle à venir permettrait de donner le courage à ceux qui nous gouverneraient d’avoir le courage du bon sens, le courage de la vraie lutte contre le changement climatique, le courage de promouvoir l’industrie car elle est la solution et pas le problème. L’histoire a malheureusement montré que lorsque les faits montrent qu’il faut changer, seuls les très grands sont courageux. »

Lire le post sur Linkedin

 

Nucléaire : quelques chiffres clés après la fermeture de Fessenheim…

Retrouvez quelques chiffres clés sur le parc nucléaire français et sur le parc nucléaire mondial, à découvrir dans cet article de Connaissance des Energies

Lire l’article sur Connaissance des Energies

18_chiffres cles

 

19_fes faudon

La réaction de Valérie Faudon (Délégué Générale de la SFEN) à la fermeture de Fessenheim

« On peut estimer, approximativement, que la production de Fessenheim sera remplacée par la production d’une centrale au gaz. Toutes choses égales par ailleurs, les émissions de CO2 vont augmenter en Europe. Ou autrement dit, elles ne vont pas baisser autant que si Fessenheim n’avait pas été fermée. »

Lire l’article sur Le Monde

 

Fermeture de la centrale de Fessenheim : beaucoup d’idées reçues…

• C’est la plus ancienne centrale nucléaire française en activité

• Elle a été conçue pour fonctionner 40 ans

• Fessenheim et la lutte contre le changement climatique

• Elle est construite en zone sismique et inondable

Décryptage par Maxence Cordiez, ingénieur dans le secteur de l’énergie, et Jean-Jacques Ingremeau, Docteur en physique des réacteurs nucléaires

Lire l’article sur AFIS

20_afis

 

21_fes huet

La réaction de Sylvestre Huet (Journaliste scientifique) à la fermeture de Fessenheim

« La nuit dernière, le deuxième réacteur de la centrale nucléaire de Fessenheim a été définitivement arrêté par ses opérateurs. Sur ordre du gouvernement, contre l’avis de la direction d’EDF et sans que cet arrêt ait été conseillé, ni décidé, par l’Autorité de Sûreté Nucléaire.

Produire l’électricité dont nous avons besoin en impactant le moins possible l’environnement est un enjeu majeur aux dimensions multiples – économiques, sociales, de sécurité d’approvisionnement et environnementales, notamment climatiques. Examiner l’arrêt prématuré de ce réacteur n’est donc pas anodin. »

Lire l’article sur Le Monde

 

Arrêt de la centrale de Fessenheim : manifestation pronucléaire devant les locaux de Greenpeace

Victoire ! Greenpeace reconnaît que le nucléaire n'émet pas de CO2, et admet que le combat pour réduire les émissions de gaz à effet de serre est ailleurs. :

Selon le directeur de l’ONG, Jean-François Julliard : « Greenpeace n’a jamais dit que le nucléaire émettait du CO2. Il est décarboné […]. Ces manifestants pro-nucléaires disent vouloir sauver le climat alors que le combat pour réduire les émissions de gaz à effet de serre est ailleurs : dans l’agriculture industrielle, le tout-camion et le tout-avion, les bâtiments énergivores »

Lire l’article sur Le Monde

22_voix

 

29_fes wauquiez

La réaction de Laurent Wauquiez (Président de la Région Auvergne-Rhone-Alpes) à la fermeture de Fessenheim

« On ferme Fessenheim, on veut fermer la centrale du Bugey, mais combien de centrales à charbon faut-il pour compenser cette perte ? Je rappelle que le nucléaire, contrairement au charbon, est une énergie décarbonée. »

« En matière d'écologie, certains font n'importe quoi, au nom d'une idéologie, même si cela n'a aucun impact positif pour l'environnement. Il faut évidemment développer les énergies renouvelables mais il ne faut pas tomber dans la démagogie et dans le manque de courage politique. »

Regarder la vidéo sur LinkedIn

 

Le train à hydrogène a de l’avenir

Le constructeur ferroviaire français Alstom a misé depuis plusieurs années, avant tout le monde, sur le train à hydrogène et pile à combustible pour remplacer les rames locales fonctionnant au diesel. Cela semble être un choix judicieux avec des marchés qui se dessinent en Allemagne, en France, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en Italie et en Suède.

Ce pourrait être l’arme absolue contre les émissions de CO2 dans le secteur du transport, car l’hydrogène n’émet pas de GES et ne rejette que de l’eau en aval, mais…..

Lire le post sur LinkedIn

24_train h2

 

23_fes caillon

La réaction de Thierry Caillon (adhérent de la SFEN) à la fermeture de Fessenheim

En 1974, à la sortie d’un choc pétrolier mondial, le président Pompidou lance un vaste programme électronucléaire de construction de 13 tranches de 900 MW, connu sous le nom de “plan Messmer” (1er ministre), afin de « réduire la dépendance énergétique de la France ».

En 2020, à la sortie d’une crise sanitaire mondiale, le président Macron ferme de manière anticipée les 2 réacteurs de la centrale de Fessenheim, qui doivent être suivi de 12 autres fermetures anticipées d’içi 2035, afin de « réduire la dépendance au nucléaire », selon La ministre de la Transition Ecologique Elisabeth Borne.

D’après vous, parmi ces politiques, lesquels ont une vision stratégique de long terme pour le bien du pays, et lesquels ont une vision court terme pour la prochaine élection ?

Lire le post sur LinkedIn (et regarder la vidéo d’E Borne dans Télé matin)

 

Bruno Le Maire sur le nucléaire, dans l’émission de Bourdin sur RMC

« Oui, le nucléaire préserve l'environnement et il assure notre indépendance énergétique (...) Si on veut de l'hydrogène vert, il faut beaucoup d'électricité pour l'électrolyse, le nucléaire garde donc toute sa pertinence. »

Lire le tweet

25_le maire

 

26_co2 fr 01-07

Le lendemain de l'arrêt de Fessenheim, des centrales à gaz et au fioul sont allumées sur le réseau électrique français

On importe de l'électricité de plusieurs pays dont la production pilotable repose sur le charbon et le gaz, et l'intensité carbone de l'électricité consommée en France atteint un niveau très élevé (92 gCO2/kWh) par rapport aux valeurs usuelles (~50 gCO2/kWh) : 1100 MW de fioul allumé, alors que le réacteur de Fessenheim arrêté dans la nuit de lundi 29 à mardi 30/06 avait une capacité de 900 MW.

Lire le post sur Linkedin

 

Les promesses de l’hydrogène naturel issu du sous-sol

Il existe des sources, des réservoirs et des couvertures qui permettent une accumulation d’hydrogène naturel dans le sous-sol. Son extraction commence à être envisagée et les réserves sont potentiellement considérables.

Cette source d’hydrogène pourrait-elle être une alternative généralisable à grande échelle ?

Lire l’article sur Transitions et Energies

27_h2 natif

 

28_transferts

Les Pays-Bas signent un accord avec le Danemark pour atteindre leurs objectifs climatiques

ll suffit de payer pour atteindre ses objectifs climatiques !

La directive européenne sur l’énergie renouvelable (RED) autorise les États membres à effectuer des « transferts statistiques » d’énergie renouvelable d’un pays en avance sur ses objectifs vers un pays à la traine, moyennant finances….

Il n’y a pas de transfert physique d’énergie, uniquement un transfert de données qui permet à un pays de comptabiliser dans ses statistiques l’énergie produite et consommée dans un autre !

Lire le post sur LinkedIn