Société Française d’Energie Nucléaire

Groupe Régional Rhône-Ain-Loire

Jeune Génération : notre vocation, vos contacts

Comment assurer un accès durable à l’énergie pour tous à un coût acceptable, tout en limitant l’impact sur l’environnement ? La SFEN, en tant qu’association favorisant l’avancement des sciences et techniques nucléaires et contribuant à toute forme d’information sur les questions liées à ce type d’énergie, a, depuis sa création, souhaité intégrer les jeunes pour apporter des solutions à cette question.

De cette volonté et des attentes particulières des jeunes, ont été créés deux structures :

  • les Clubs Etudiants (ex Clubs Jeunes Sociétaires) : créés au sein des établissements de formation (université et écoles d’ingénieur), ils ont pour but de répondre aux attentes des étudiants en leur apportant l’information utile pour parfaire leur formation et les aider dans leur orientation professionnelle notamment en créant un lien avec les jeunes professionnels du nucléaire,
  • la Jeune Génération (JG) : elle a pour but de rassembler les jeunes professionnels du nucléaire, afin d’échanger et de partager nos expériences avec nos collègues ou futurs collègues (étudiants,…). La JG constitue donc en cela l’occasion de s’informer sur l’énergie nucléaire, sur les métiers exercés, de découvrir de nombreux et nouveaux aspects de notre secteur et de continuer à se former dans son domaine de prédilection dans un cadre dynamique et convivial.

L’essence même de ces 2 structures est de rassembler les étudiants et jeunes professionnels de la filière nucléaire, quel que soit leur secteur d’activité (production, recherche fondamentale et appliquée, etc.), leurs spécialités (chimie, neutronique, mécanique, électronique, thermo hydraulique, etc.) ou leur lieu de travail ou d'étude (partout en France des centrales nucléaires, aux usines de fabrication, en passant par les centres de recherche et les bureaux d’étude, ou les 3 000 entreprises de la filière).

La JG et les Clubs Etudiants sont l’endroit où les étudiants et jeunes professionnels viennent partager leurs connaissances, renforcer leur culture générale du secteur et acquérir une vision globale des enjeux de la filière nucléaire.

Ces 2 structures complémentaires permettent d’offrir à chaque jeune la possibilité d’échanger, de créer un réseau professionnel, de faire des visites, de participer à des réunions internationales ou d’effectuer des voyages d’études à l’étranger.


Vous souhaitez rejoindre un Club Etudiants en Rhône-Ain-Loire ?
  • Le Club Etudiants de l'ESMSE : Louis MATHA : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 
  • Le Club Etudiants de l'ISTP : Charles BOULLY : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Votre université ou école d'ingénieurs ne dispose pas de Club Etudiants ?  N'attendez pas et contactez nous afin que l'on puisse vous accompagner en tant que facilitateur d'organisation d'activités (visites d'établissements industriels, interventions dans les établissements de formation,...).

 

Vous souhaitez rejoindre la JG en Rhône-Ain-Loire ?
  • Gaëlle RAVEU : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Yann MORVAN : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Si vous aussi vous souhaitez participer et élargir votre horizon, contactez Daniel MAGNIN, par mail à l'adresse  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La prochaine activité Jeune Génération

La SFEN JG lance cette année les Webinaires Innovatome, pour faire connaître aux étudiants et jeunes professionnels les activités d’innovation des acteurs de la filière nucléaire, de leur permettre de rencontrer des hommes et des femmes passionnés par leur métier et de fédérer une communauté d’innovation de la filière nucléaire française.

 Trois cycles de Webinaires Innovatome seront organisés au cours de l’année 2020 pour couvrir les différents champs d’innovation industrielle mettant en œuvre les technologies nucléaires et donner la voix à un large panel d’acteurs de la filière (exploitants, fournisseurs, associations).

 Après le 1er cycle, constitué de 3 webinaires, en juin-juillet, voiçi en  septembre-octobre 2020  le 2ème cycle "Former, informer, innover - La filière nucléaire se réinvente" :  

 WEBINAIRE #4

 vendredi 11 septembre 2020 de 13h00 à 14h00

 "Communiquer sur le nucléaire : comment innover pour convaincre ?"

 Intervenants : Catherine Dalverny (Directrice adjointe de la communication, Orano)  et Tristan Kamin (ingénieur sureté, Orano)

  _____________________________

 WEBINAIRE #5

 vendredi 25 septembre 2020 de 13h00 à 14h00

 "Quelles innovations pour garantir les compétences de notre filière ?"

 _____________________________

 WEBINAIRE #6

 vendredi 9 octobre 2020 de 13h00 à 14h00

 "Le Knowledge Management : un outil au service de l'innovation ?"

 _____________________

Les inscriptions sont gratuites et ouvertes à tous via ce lien

Historique des activités Jeune Génération

le 11 septembre 2020

Webinaire Innovatome #4 :

" Communiquer sur le nucléaire : comment innover pour convaincre ? "

avec Catherine Dalverny (Directrice adjointe de la communication, Orano)  et Tristan Kamin (ingénieur sureté, Orano)

 

La SFEN JG a lancé en 2020 les Webinaires Innovatome, pour faire connaître aux étudiants et jeunes professionnels les activités d’innovation des acteurs de la filière nucléaire, de leur permettre de rencontrer des hommes et des femmes passionnés par leur métier et de fédérer une communauté d’innovation de la filière nucléaire française.

3 cycles de Webinaires Innovatome seront organisés au cours de l’année 2020 pour couvrir les différents champs d’innovation industrielle mettant en œuvre les technologies nucléaires et donner la voix à un large panel d’acteurs de la filière (exploitants, fournisseurs, associations).

Le 2ème cycle, constitué de 3 webinaires, se déroule sur septembre-octobre 2020 et a pour thème : "Former, informer, innover. La filière nucléaire se réinvente"

Voici le 1er webinaire de ce cycle : à revoir en replay

le 16 juillet 2020

Webinaire Innovatome #3 :

" Jumeaux numériques : l'innovation qui accélère les grands projets ? "

avec Emilie Bernard (Responsable maquette numérique et BIM, Andra) et

Jérôme Champavere, (Responsable  Département Maintenance & Services, Velan)

 

La SFEN JG a lancé en 2020 les Webinaires Innovatome, pour faire connaître aux étudiants et jeunes professionnels les activités d’innovation des acteurs de la filière nucléaire, de leur permettre de rencontrer des hommes et des femmes passionnés par leur métier et de fédérer une communauté d’innovation de la filière nucléaire française.

3 cycles de Webinaires Innovatome seront organisés au cours de l’année 2020 pour couvrir les différents champs d’innovation industrielle mettant en œuvre les technologies nucléaires et donner la voix à un large panel d’acteurs de la filière (exploitants, fournisseurs, associations).

Le 1er cycle, constitué de 3 webinaires, se déroule sur juin-juillet 2020 et porte sur les axes stratégiques de la transformation de la filière en termes d'innovation et de R&D en illustrant ces changements à travers la présentation de nouvelles installations.

Voici le 3ème et dernier webinaire de ce 1er cycle : à revoir en replay

le 7 juillet 2020

 Webinaire Innovatome #2 :

" SMR & EPR2 : quelles innovations pour ces filières "

avec Jean-Marc Capdevila (Conseiller nucléaire à l'Ambassade de France à Washington) et

Victor Richet (Coordonnateur technique - Front End Engineering Team chez Assystem E&I)

 

La SFENJG a lancé en 2020 les Webinaires Innovatome, pour faire connaître aux étudiants et jeunes professionnels les activités d’innovation des acteurs de la filière nucléaire, de leur permettre de rencontrer des hommes et des femmes passionnés par leur métier et de fédérer une communauté d’innovation de la filière nucléaire française.

Trois cycles de Webinaires Innovatome seront organisés au cours de l’année 2020 pour couvrir les différents champs d’innovation industrielle mettant en œuvre les technologies nucléaires et donner la voix à un large panel d’acteurs de la filière (exploitants, fournisseurs, associations).

Le 1er cycle, constitué de 3 webinaires, se déroule sur juin-juillet 2020 et porte sur les axes stratégiques de la transformation de la filière en termes d'innovation et de R&D en illustrant ces changements à travers la présentation de nouvelles installations.

Voici le second webinaire : à revoir en replay

le 12 juin 2020

Webinaire Innovatome #1 :

" Stratégie d'innovation de la filière nucléaire française : quelle feuille de route? "

avec Cécile Arbouille (Déléguée Générale du GIFEN)

et Guillaume Tremblay (Dir. technique de Nuclear Valley et Rapporteur de la Commission Innovation et R&D du GIFEN)

 

Depuis 2016, la SFEN Jeune Génération organise le Concours Innovatome, le concours d’innovation à destination des étudiants et jeunes professionnels de la filière nucléaire.

Toujours avec l’ambition de développer l’esprit d’innovation des leaders de demain, la SFEN JG lance cette année les Webinaires Innovatome, pour faire connaître aux étudiants et jeunes professionnels les activités d’innovation des acteurs de la filière nucléaire, de leur permettre de rencontrer des hommes et des femmes passionnés par leur métier et de fédérer une communauté d’innovation de la filière nucléaire française.

Trois cycles de Webinaires Innovatome seront organisés au cours de l’année 2020 pour couvrir les différents champs d’innovation industrielle mettant en œuvre les technologies nucléaires et donner la voix à un large panel d’acteurs de la filière (exploitants, fournisseurs, associations).

Le premier cycle, constitué de 3 webinaires, se déroulera sur juin-juillet 2020 et portera sur les axes stratégiques de la transformation de la filière en termes d'innovation et de R&D en illustrant ces changements à travers la présentation de nouvelles installations.

Voici le 1er webinaire  : à revoir en replay

Le 20 mars 2019

Visite du CEA et  ITER à Cadarache

par les étudiants de l'Ecole des Mines St Etienne

 

La fusion nucléaire, l’énergie qui alimente le soleil et les étoiles… : dans plus de 50 pays, des scientifiques travaillent pour recréer et maitriser cette énergie, avec pour objectif un déploiement industriel au cours de la seconde moitié du XXIème siècle. 

La fusion est en quelque sorte l'opposé de la fission : il s'agit de rapprocher 2 atomes d’hydrogène (deutérium et tritium) à des températures de plusieurs millions de degrés, comme au cœur des étoiles. Lorsque ces noyaux légers fusionnent, le nouveau noyau créé se retrouve dans un état instable ; il tente de retrouver un état stable en éjectant un atome d’hélium et un neutron, en dégageant une quantité d’énergie colossale. 

La fusion libère une énergie 4 millions de fois supérieure à celle de la réaction chimique (combustion du charbon, pétrole, gaz), 4 fois supérieure à celle de la fission, sans émission de CO2, sans production de déchets, sans risque de fusion du coeur....

Ce mercredi 20 Mars 2019 se tenait une sortie à Cadarache, organisée par notre club JS SFEN, et ouverte aux élèves des différents établissements de l’Ecole des Mines de Saint-Etienne. La matinée était consacrée à la présentation des activités du CEA (réacteurs d’étude, technologies des combustibles, matériaux…), et à la découverte du Tokamak WEST sous la forme d’une conférence et d’une visite de l’installation. Suite au repas dans le restaurant du CEA, direction ITER où nous avons pu parcourir le chantier en car après une conférence complète sur le sujet.

WEST et ITER sont deux réacteurs à fusion nucléaire conçus pour la recherche scientifique, afin de démontrer la possibilité d’une réaction longue au sein du plasma. Si WEST a apporté des résultats concluants, l’ampleur d’ITER reflète la nécessité d’augmenter le volume des installations afin de bénéficier d’une meilleure inertie et allonger la durée de réaction. C’est pour cela qu’ITER est aujourd’hui un projet international majeur, faisant intervenir la pointe de l’ingénierie européenne, américaine, russe, chinoise, coréenne, japonaise et indienne.

Nous avons compté 25 élèves en plus de nos deux accompagnateurs. Des étudiants venus des différentes promotions ont pu se rassembler malgré les nombreuses activités associatives prévues pendant la semaine. Certains étaient déjà attirés par le secteur du nucléaire, tandis que d’autres venaient simplement découvrir les installations.

 

Les retours sont très positifs, autant sur le contenu des visites que sur l’organisation de la journée. Chacun a pu se faire une idée des perspectives offertes par la recherche nucléaire, et des défis actuels.

Le 12 mars 2019

Conférence sur "Le bilan d'étape de l'Energiewende"

par H. Lauer (ex directeur de la centrale nucléaire de Biblis et Vice-Président de RWE), devant

 

Le bilan d'étape de la transition énergétique allemande a été présenté le 12 mars dans l'amphithéâtre de l'école des Mines de St Etienne par M. Hartmut Lauer. M. Lauer a été directeur de la centrale nucléaire de Biblis et Vice-Président de RWE, enseignant à l'université de Dramstadt. Son expertise théorique et pratique dans le domaine de l'énergie nucléaire l'a conduit à participer à divers comités consultatifs.

Le bilan présenté fait apparaître une image contrastée de la transition énergétique allemande. Celle-ci est considérée comme une réussite par le gouvernement allemand et elle bénéficie toujours d'un fort soutien de la population. Pourtant, les objectifs affichés en terme de réduction des émissions de gaz à effet de serre ne seront pas atteints, pas plus que les objectifs de réduction de la consommation d'électricité. En 2017, la production d'électricité a été assurée à 54% par les énergies fossiles (contre moins de 12% en France) et 34% par les EnR (17% en France), le mix électrique allemand produisant ainsi 472 g de CO2 par kWh (contre  40 g/kWh en France). Cette différence provient essentiellement du fait que l'électricité est produite à 36% par le charbon et le lignite en Allemangne, alors qu'en France le charbon ne contribue qu'à hauteur de 1,8%.

Le coût global de l'Energiewende a été estimé de façon conservative à 520 milliards d'€, en grande partie couvert par des subventions publiques. Le prix de l'électricité pour les ménages outre Rhin est largement supérieur au prix en France, mais ce surcoût semble accepté par l'opinion publique.

Un point délicat concerne le déploiement de nouveaux réseaux H.T., l'essentiel de l'électricité éolienne étant produite dans le nord alors que la consommation est plus forte dans le sud du pays. L'opposition de la population au déploiement de ces nouvelles lignes (syndrome NIMBY) provoque un retard important dans les mises en service, obligeant à détourner des flux significatifs sur les réseaux des pays voisins.

L'intermittence de la production éolienne ou photovoltaïque est gérée par le maintien en service d'un parc de production thermique important, permettant de répondre à la demande d'électricité même en cas de production quasi-nulle des EnR. La situation pourrait néanmoins devenir plus problématique à l'horizon 2021 avec l'arrêt des derniers réacteurs nucléaires, la garantie d'approvisionnement pouvant reposer alors en partie sur l'importation. Toutefois, la décision de sortie du nucléaire, largement acceptée par l'opinion publique ne sera pas remise en cause.

La conférence s'est prolongée par un débat avec la salle, les questions touchant à des sujets aussi variés que la gestion des carrières pour les personnels des centrales en passe d'être arrêtées, la stabilité du réseau ou la complémentarité des compétences entre divers domaines industriels.

Les supports utilisés pour sa présentation sont disponibles ICI

Le 5 Février 2019

4 Conférences sur "Les innovations appliquées à l’ingénierie en milieu nucléaire"

à l’ISTP - Ecole des Mines de Saint-Etienne

 
Mardi 5 février 2019 se tenait à l’ISTP/Ecole des Mines de Saint-Etienne une conférence sur le thème de l’innovation dans l’industrie nucléaire, organisée conjointement par Assystem et le club JS SFEN de l’école des Mines. 

Le format était le suivant : 4 présentations de 20 minutes chacune, suivi d’un échange avec les différents intervenants autour d’un cocktail.

Ce format a été très apprécié des élèves. Il a permis de répondre à leurs différentes interrogations et de leur montrer les innovations de plus près.

 

Les présentations ont mêlé Robotique, bio-ingénierie, intelligence artificielle et modélisation 3D :

  • Framateam : présentation d’Arobase, le robot de démantèlement de l’équipe Framateam (anciens élèves de l’ISTP), lauréate du concours INNOVATOME 2018
  • Exosquelette de Framatome : découverte d’un exosquelette facilitant les tâches des opérateurs
  • GDI : le projet Gestion des Données et Informations d’Assystem mêlant IA et Data Science
  • ADS DEM : l’outil d’Aide à la Décision des Scénarios de Démantèlement d’Assystem est utilisé à des fins de gestion et d’optimisation, il fait intervenir de l’IA ainsi que de la modélisation 3D

Cette conférence a mis en avant le caractère innovant et le besoin en innovation dans l’industrie nucléaire.  En effet ces innovations sont en cours de déploiement dans différentes entreprises et permet de rendre ces technologies futuristes plus accessibles.

En conclusion les élèves-ingénieurs, sont à l’affût de ce type de conférence qui a été à la fois, instructive, pragmatique et d’actualité.

Le 6 décembre 2018

Conférence : "Fukushima : Etat des lieux, conséquences environnementales, impact sur les populations"

par Jean-Pierre Pervès (ancien directeur du CEA-Saclay), à l’école des Mines de Saint-Etienne

 

Jeudi 6 décembre se tenait à l’école des Mines de Saint-Etienne une conférence sur le thème de Fukushima, animée par JP Pervès, avec pour problématique :« Comment se relever après la crise de Fukushima ? Etat de lieux, conséquences environnementales, impact sur les populations » ( https://www.sauvonsleclimat.org/fr.). Cette intervention a permis aux élèves-ingénieurs et aux enseignants-chercheurs présents, de découvrir ou bien d’affiner leurs connaissances sur l’accident de Fukushima.

L’état des lieux a mis en avant la complexité de la situation et les enjeux énergétiques au Japon. Les conséquences environnementales ont mis le point sur la nécessité de concevoir et de construire des installations nucléaires sûres et fiables. Enfin l’impact sur les populations en cas d’accident a mis l’accent sur les complications médico-psychologiques trop souvent oubliées par la presse.

Cette présentation a suscité de l’intérêt chez les futurs ingénieurs sur les nombreux défis à relever dans l’ingénierie nucléaire et a mis en avant la pluridisciplinarité de cette filière riche en projets divers et variés.

En conclusion les élèves-ingénieurs, sont à l’affût de ce type de conférence qui a été à la fois, instructive, accessible et d’actualité.

Présentation

Le 4 mai 2018

Visite du CNPE de BUGEY

par des étudiants et enseignants de l'ECAM Lyon et de l'Université Claude Bernard Lyon1

 

Un groupe d'une trentaine étudiants et d'enseignants de l'ECAM-Lyon et de l'Université Claude Bernard -Lyon1 a bénéficié d'une visite approfondie du CNPE de Bugey (Centre Nucléaire de Production Electrique).

Partagés en deux sous-groupes, chacun accompagné de deux hôtesses compétentes et dynamiques, après une présentation au Centre d'Information du Public (CIP), les participants ont pu lors de cette journée :

  • visiter Bugey 1, réacteur UNGG en déconstruction,
  • parcourir la salle des machines d'une unité REP (circuit vapeur, turbo-alternateurs, condenseur et surchauffeurs),
  • approcher et comprendre le fonctionnement d'une tour de refroidissement,
  • et découvrir la FARN (Force d'action rapide nucléaire), une unité impressionnante par les moyens dont elle dispose, mise en oeuvre après l'accident de Fukushima.
  • En outre, une vision globale de ICEDA (Installation de Conditionnement et d'Entreposage de Déchets Activés, en cours de construction) a été commentée du haut de la passerelle extérieure de Bugey1.

 

Une journée dense, variée et riche d'informations, qui a manifestement intéressé les participants, dont certains découvraient pour la première fois ce type d'installation.

 

 

Le 24 avril 2018

Réunion-débat dédiée au Débat Public sur la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE)

Par Michel Simon (Vice Président SFEN RAL), à l'ISTP de St Etienne

 

A l'ISTP, la soirée était dédiée à l'énergie et au Débat Public ouvert depuis le 19 mars en vue de la préparation de la révision de la Programmation pluriannuelle de l'énergie.

Plutôt qu'une conférence selon le format tradirionnel, Michel Simon s'est mué en meneur de jeu, et la cinquantaine d'étudiants de l'ISTP et de l'Ecole des Mines présents devaient se glisser dans la peau d'un(e) député(e).

En effet, le Parlement devra débattre des orientations de la politique énergétique française pour la prochaine décennie, et la soirée s'est déroulée sur un mode interactif appelant les étudiants à réfléchir aux objectifs à retenir pour cette PPE et aux moyens à mettre en oeuvre pour les atteindre.Tout naturellement, les efforts en matière d'économie d'énergie ont été fréquemment soulignés, notamment dans le bâtiment et les transports.

Les débats ont permis d'identifier des objectifs très divers tels que la protection de l'environnement et la maîtrise des émissions de gaz à effet de serre, la maîtrise des coûts payés par le consommateur final ou la sécurité d'approvisionnement. 

Ces divers objectifs ont été passés en revue dans la présentation téléchargeable ICI pour mesurer les conséquences des choix à faire, tenter d'identifier les mesures à prendre et préciser la "feuille de route" de la France en matière énergétique.

Le 7 décembre 2017

Film suivi d'un débat : "Pourquoi des écologistes sont favorables au nucléaire ?"

à l'ISTP - Ecole des Mines de St Etienne

 

La semaine a été mouvementée, à peine de retour de la visite du CETIC et d'AREVA St Marcel (cf ci-dessous), les JS SFEN Mines et ISTP ont couru les rues de Saint Étienne, arpenté les couloirs des facultés, distribué à tour de bras des flyers. C’était notre première soirée ouverte au public, nous avons tout donné pour que le public vienne nous rejoindre, discuter, partager, confronter, apprendre...

17h40, les 10 minutes stéphanoises respectées, Matthias se lance (JS SFEN Mines) devant une cinquantaine de personnes, principalement des étudiants. Madame DERUELLE et MM. SIMON, LIZA, LOWYS, MAGNIN et  nous soutiennent avec bienveillance.

Pandora’s Promise (la promesse de Pandore) ou comment un petit cube de matière peu rivaliser avec des milliers de barils de pétrole ?

 Comment peut-on cautionner que la matière utilisée pour créer l’arme la plus meurtrière que la Terre n’ait jamais connue puisse nous permettre de vivre?

 Si une technologie est initialement développée pour tuer, peut-elle un jour servir à nous développer ?

Toutes ces questions et plus encore... Ce documentaire ouvre les yeux, pose les bonnes questions, apporte certaines réponses et pousse à chercher de nouvelles solutions.

Le générique défile il est temps de laisser place à notre parole, nos ressentis, parce qu’il n’y a pas de bonne réponse ni de questions bêtes : il n’y a que du partage, de la communication et du bon sens. Une réaction, puis une autre, puis les échanges s’étoffent, les discours se construisent, les idées fusent, les explications aussi.

C’est ça la SFEN, ce n’est pas dogmatique, ce n’est pas fermé, c’est ouvert au public et aux suggestions, aux discours et aux bonnes idées. C’est en mettant en commun l’ensemble de nos expériences que nous pourrons construire ces énergies nouvelles, c’est en enseignant que l’on posera les bonnes questions pour enfin faire avancer le débat et c’est en partageant que nous trouverons des solutions.

C’est un début, un bon début. Nous retenterons l’expérience et nous regrouperons une ou deux expériences de plus. Et petit à petit nous avancerons, pas par pas, nous ferons passer notre message à une ou deux personnes de plus.

“Je reste optimiste, un jour, le bon sens triomphera.”   Michel SIMON

Le 30 novembre 2017

Visite du site AREVA, et du CETIC (EDF-AREVA) à Chalon sur Saone

par les étudiants de l'Ecole des Mines St Etienne

 

6h30,  jeudi 30 novembre 2017. Un groupe d’étudiants affronte la neige et s’agglutine devant l'École des Mines de Saint Étienne. Mais c’est pour une bonne cause, AREVA et le CETIC nous ouvrent leurs portes, direction Chalon-sur-Saône !

Après avoir terminé notre nuit durant le trajet, embarqué MM. Liza et Simon à bord de notre bus aux portes de Lyon, nous rouvrons les yeux face à la plus grand halle industrielle d’Europe.

Nous sommes accueillis à bras ouverts par Madame Martine VAUDON (directrice de la communication du site) et Monsieur Christophe PELLEREAU (directeur des Ressources Humaines du site) à grand renfort de café et de douceurs. Nous écoutons avec attention les consignes de sécurité du site et avec passion les explications techniques de ce que nous allons voir. Les maquettes  défilent devant nos yeux et nous attendons de voir les équipements à l’échelle 1 avec impatience ! Nous ne sommes pas déçus, le plus petit plafond du hangar conçu en escaliers, pour accompagner l’assemblage des Générateurs de Vapeur (de l’élément simple à l’ensemble fini), nous paraît déjà gigantesque.

Nous tombons en arrêt devant la première volute de la cuve du projet de l’EPR Hinkley Point C. On nous présente, étape par étape, la fabrication de la célèbre plaque tubulaire en acier de 60 cm d’épaisseur, accueillant les milliers de tubes dans lesquels circule le fluide primaire transformant l’eau secondaire en vapeur. Les flammes préchauffant l’acier avant les soudures illumine nos visages impressionnés.On se sent tout petit devant ces matériels de plsieurs centaines de tonnes et de dimensions gigantesques. M. Pellereau souligne qu’AREVA est en phase active de recrutement, pour tout un catalogue de métiers et invite les étudiants à proposer leur CV.

Après avoir été invités à la cafétéria du site, nous quittons à regret l’usine. Direction : le Centre d’Expérimentation des Techniques d’Interventions sur Chaudières électronucléaires des Réacteurs à Eau Pressurisée (CETIC), un GIE EDF/AREVA ! Après avoir rattrapé le bus, pour récupérer les derniers papiers d’identités retardataires, nous sommes invités par Messieurs Alban AUBERT et Jean-Marc SALLAZ à nous installer confortablement pour un petit cours d’histoire du nucléaire.

Mais trêve de cinéma et de blabla, entrons dans le Bâtiment Réacteur (BR) ! Un vrai BR à l’échelle 1 ? !

Oui, enfin presque, le risque radiologique en moins ! C’est tout l’intérêt, ce Centre permet de développer toutes les solutions humaines et technologiques pour intervenir le plus efficacement possible et minimiser l’impact des rayonnements ionisants sur les travailleurs. C’est aussi le lieu d’entraînement des très célèbres Jumpers qui osent pénétrer dans la boîte à eau des GV, ces héros aux yeux des étudiants en GIN que nous sommes. Cette visite passe à vitesse grand V grâce à la passion et aux talents d’orateur et de pédagogie de Monsieur SALLAZ.

Il est déjà temps de rejoindre Saint Étienne, les yeux remplis d’étoiles et nos cœurs de techniciens comblés. Comment la journée a-t-elle été appréciée ? :

“Pour ma part très bien, la visite de St Marcel le matin et le CETIC l'après-midi étaient très cohérentes et super intéressantes”  Arnaud

“Visites parfaites, avec une expérience concrète qui vient illustrer nos connaissances théoriques.”  Yasar

“Bonne journée enrichissante, la présence des deux anciens d'Areva était vraiment bien. A refaire”  Pierre

“Génial, à refaire volontiers avec moins de communication et plus de technique ”  LoÏc

Le 31 octobre 2017

Présentation de la SFEN et de WIN,

suivi d'un exposé sur "La déconstruction des centrales nucléaires"

devant les Jeunes Sociétaires de l’ISTP

 

Avec l’aide des membres du Bureau de la SFENRAL et de Mme Odile DERUELLE (responsable pédagogique de la filière Génie des Installations Nucléaires de l’ISTP), le Club des Jeunes Sociétaires de l’ISTP a pu démarrer sa saison sur les chapeaux de roues le mardi 31 octobre.

Cette soirée était consacrée à la présentation de la SFEN (http://www.sfen.org/) et des WIN (Women In Nuclear : http://www.win-france.org/) à la toute fraîche promotion des GIN FA 2017 dans l’espoir d’embarquer quelques bonnes volontés dans cette belle aventure du Club des Jeunes Soiétaires et de compléter leur information sur un sujet d’actualité et porteur d’avenir : la déconstruction des centrales nucléaires en France.

Dans son exposé, Madame Estelle DESROCHES (EDF DP2D), Directrice déconstruction et déchets des réacteurs Graphite, (EDF- DP2D) a exposé les divers chantiers en cours (9 chantiers sur 4 technologies différentes de réacteurs, les étapes et les principes qui régissent les opérations de déconstruction, et souligné la diversités des métiers nécessaires pour nourrir ces projets, mettant l’eau à la bouche des élèves avec sa spécialité,

Les transparents utilisés par Mme Desroches sont disponibles ICI

Résultat des courses ?  Un exposé passionnant, des discussions passionnées, des échanges constructifs et des élèves conquis !

Signé : Clotilde Morizot.

Le 20 mai 2017

L'équipe Lyonnaise remporte la finale INNOVATOME 2017

 

Passer d’une idée technique répondant à un besoin de la filière nucléaire à un véritable projet d’affaire : voici le défi auquel devaient répondre les équipes ce samedi 20 mai. Lors de ce dernier chapitre d’Innovatome 2017, les 3 meilleures équipes de Lyon et Paris se sont retrouvées au siège d’Assystem pour approfondir leurs idées.La journée a commencé par un travail d’affinage où les équipes ont cherché à éliminer les derniers obstacles sur leur projet respectif grâce à la participation d’experts tels que le Dr Thevenon (AREVA), Guillaume Cochard (ANDRA) et Vincent Testard d’OREKA Solutions. Identification des points bloquants, résolution de contraintes techniques. La matinée est passée à toute vitesse. 

La suite de la journée était dédiée aux aspects non techniques de leur projet. Lors de la session business canvas,  les participants devaient en deux heures à peine identifier les avantages uniques de leur produit, établir leur stratégie de fidélisation de leur client et partenaire, évaluer les revenus et coûts associés à leur projet.  Pour Damien Heiss, cofondateur de Inwibe, et animateur de cette session en début d’après-midi« il y a une très bonne énergie qui se dégage ». 

Ensuite, objectif communication: des exercices de team building et d’expression en public, puis place à Ngoc Anh, cofondateur de Huuman pour une session « pitcher une start-up ». La concision est essentielle et est centrale pour promovoir son projet. D’après ce dernier « si on ne peut expliquer un projet en quelques mots, c’est qu’il y a un problème avec le projet ».  

La ligne d’arrivée de ce triathlon s’est finalement présentée en fin de journée sous la forme d’une présentation pour chaque équipe du pitch de son projet devant un jury composé de l’équipe d’organisation du concours. Mais là l'objectif n'est que de préparer les équipes avant le passage devant le jury final. 

Car 36h plus tard, c’est un jury de prestige qui les attends, avec la participation de Alain Le Gac, directeur des programmes production, EDF R&D,  Patrick Landais, directeur délégué à l’innovation et au développement, ANDRAChristian Jeanneau, directeur général d’Assystem Energie & Infrastructure Europe et Bruno Cahen, vice-président nuclear service, DAHER.

Après une préparation multifacette, ce sont donc 3 équipes et trois projets qui se sont finalement confrontés à ce jury, heureux de voir des jeunes amener des idées nouvelles dans le secteur du nucléaire.

Finalement, c’est l’équipe Innov’IN de Lyon, qui remporte l’adhésion de jury avec le Projet SyMoN, un Système Modulable de Nettoyage.

Cette brillante équipe était constituée  de 
  • Antoine JANNOT  de l'UCBL - Université Claude Bernard-lLon 1  RD2
  • Nelly Pons de POLYTECH Clermont-Ferrand
  • Romane Rieu de l'ISTP - Génie des Installations Nucléaires
  • Johan SENEGAS de l'ISTP -Génie des Installations Nucléaires
  • Marwen Slama  de l'ENSE3 : IPG - Section Energie/Eau/Environnement

Cette équipe pourra ainsi participer à la finale internationale des concours d’innovation du secteur du nucléaire, qui aura lieu en 2018 à Bariloche, Argentine dans le cadre de la conférence IYNC2018.

Pour Nelly d’Innov’IN, hilare après l’annonce du résultat, « c’est surtout une incroyable aventure humaine ».

Pour elle, s’il faut remettre ça, c’est plutôt deux fois qu’une.

Une bonne manière d’achever Innovatome 2017 !

Le 7 février 2017

Journée des métiers au CNPE de Bugey

pour les étudiants et enseignants de l'Université Lyon1

 

120 étudiants et enseignants ont participé à la journée organisée par la SFEN RAL, en partenariat avec EDF et L'Université Lyon1 sur le thème des perspectives et métiers de la filière nucléaire. Le programme enchaînait : visites, briefings, débats et conférences

Cette journée a permis de réunir des étudiants et des enseignants de nombreux établissements d'enseignement supérieur de la région, en particulier l'Université Claude Bernard-Lyon1, l'Ecole des Mines et l'ISTP de St Etienne, l'INSA de Lyon, l'ENSAM de Cluny.  Répartis en 6 groupes, les participants ont ainsi visité d'une part :

  • la Centrale nucléaire EDF du Bugey, notamment le hall des groupes turbo-alternateurs impressionnant par la taille des équipements,
  • les installations et moyens de la FARN (Force d'Action Rapide Nucléaire), mise en place après l'accident de Fukushima et qui peut être déployée partout en France
  • le campus de formation  l'UFPI (Unité de Formation Production Ingéniérie), visite très appréciée car elle permettait aux participants de visualiser très concrètement divers équipements de la centrale et les conditions d'intervention pour les opérations de maintenance.
  • Le programme incluait également, selon les groupes, des séances de présentation du site du Bugey et des opérations de Grand Carénage, et des échanges avec les étudiants sur les questions touchant au nucléaire. 

La journée s'est prolongée par une conférence, au C.I.R (Centre International de Rencontres) de St Vulbas, au cours de laquelle sont intervenus :

M. Bernard Fontana, Chief Executive Officer (CEO) d'AREVA NP,  et

M. Xavier Ursat, Directeur Exécutif à EDF, Directeur de l'Ingéniérie et Projets Nouveau Nucléaire

qui ont présenté chacun à leur tour leur vision de la situation actuelle de la filière et des perspectives à moyen et long terme. Ils ont chacun donné une perspective confiante dans l'avenir de la filère, dont la vitalité est assurée au niveau mondial par la nécessité de disposer de sources d'énergie non intermittentes et non émettrices de CO2. Ils ont souligné la très grande diversité des métiers proposés par la filière et l'importance à attacher à l'innovation dans tous les domaines de compétences, pour répondre aux deux objectifs centraux : l'amélioration permanente de la sureté des installations et de la compétitivité économique.

La soirée s'est achevée dans une atmosphère conviviale par un cocktail dînatoire qui a permis de prologer les échanges entre tous les participants.

Le 15 novembre 2016,  et le 31 janvier 2017

Deux conférences sur l'énergie nucléaire, et le climat

devant les étudiants de l'ISTP et de l'Ecole des Mines de St Etienne

 

 

Ces 2 conférences ont été données par Michel Simon, Vice-président SFENRAL, devant les étudiants de l'Ecole des Mines se St Etienne, et ceux de l'ISTP (Institut Supérieur des Techniques Productiques) et enfin, le mardi 31 janvier 2017 devant les élèves ingénieur de l'ENISE (Ecole Natioale d'Ingénieurs de St Etienne).

Ces conférences portaient sur :

"L'Energie Nucléaire, hier, aujourd'hui et demain", balayant l'histoire de l'énergie nucléaire depuis ses tous débuts, mêlant l'histoire scientifique à la gande Histoire, jusqu'au réacteurs actuels, les réacteurs de IVème génération et mettant en perspective les recherches sur la fusion controlée et le projet ITER.

"Le Couple Energie Climat", véritable sujet de société. L'exposé rappelle dans un premier temps l'origine du réchauffement climatique et la gravité des conséquences auxquelles il faut se préparer, et propose une analyse des conclusions de la COP21 et de la Loi sur la Transition énergétique pour la croissance verte, soulignant les points positifs, mais aussi les lacunes et les incohérences de ces deux textes.

A l'issue de ces présentations, les étudiants des 3 établissements intéressés par les questions touchant à l'énergie se sont constitué en Club JS, avec l'ambition d'organiser dans les prochains mois des manifestations à intention de tous les étudiants de St Etienne : débats, visites, conférences, etc, La SFEN RAL les appuiera bien évidemment dans la réalisation de ces projets.

Les supports utilisés pour ces conférences "L'histoire du nucléaire" et le "Couple Energie-Climat" sont disponibles au téléchargement en cliquant sur leur titre.

Du 27 au 30 juin 2016

Atoms For The Futur 2016

le rendez-vous des étudiant(e)s et jeunes professionnel(le)s du nucléaire

 

« Atoms for the Futur" est désormais le rendez-vous annuel des étudiants et jeunes professionnels du nucléaire » annonce Sophie MISSIRIAN, présidente de la SFEN JG, « Y participer permet bien sûr de développer sa culture générale du secteur mais aussi de tisser un réseau avec des participants venant du monde entier et travaillant dans de multiples domaines et entreprises.»

C’est une occasion unique de développer sa culture générale du nucléaire à travers une journée de partage avec des professionnels du secteur via des conférences et de tables rondes ; l’opportunité d’échanger sur les problématiques futures et leurs solutions avec, entre autres, Jean-Marc JANCOVICI, Président du think tank The Shift Project, Philippe KNOCHE, Directeur Général d’AREVA, Etienne DUTHEIL, Directeur du programme « Grand Carénage » à EDF, ou encore Nicolas DEVICTOR, Directeur du programme « Réacteurs de 4ème génération » du CEA.

C’est aussi une journée optionnelle de visites techniques donnant une rare opportunité de visiter un des plus grands chantiers européens, celui de l’EPR Flamanville 3, les centrales historique et actuelles du site de Chooz, les centres de stockage de déchets nucléaires de l’ANDRA, ou encore le fameux chantier d’ITER. Pour participer à l’une de ces visites, les participants doivent s’inscrire avant le 15 mai.

C’est bien sûr l’opportunité de rencontrer d’autres professionnels français et étrangers du même domaine, les éditions précédentes de l’événement ayant rassemblé des participants venant d’une douzaine de pays différents : Chine, Royaume-Uni, Pologne, Suède, Inde, Turquie, Arabie Saoudite, Afrique du Sud…

C’est enfin un accès gratuit pour le World Nuclear Exhibition qui aura lieu le 30 juin à Paris, au Bourget. Ce salon accueillera plus de 700 exposants et 10 000 visiteurs, tous venus présenter ou découvrir les dernières innovations du secteur.

Fin juin 2016, se tenait donc La 6e édition d’Atoms for the Future, du 27 au 30 juin, organisé par le groupe Jeune Génération de la SFEN, à laquelle deux étudiants Jeunes Sociétaires de la SFEN RAL ont pu participer.

Ces trois jours de conférences et de débats étaient axés sur le thème de "Time in nuclear energy", afin de s'interroger sur les différentes échelles temporelles applicables au nucléaire civil, des quelques millisecondes d'une réaction de fission aux millions d'années pour la gestion des déchets à vie longue.

Les différentes cycles de discussions du lundi  ont permis de balayer les différents challenges pour l'industrie nucléaire, des options variées de gestion du cycle du combustible aux réacteurs de demain (SMRs, RNR, ...) ainsi qu'à la gestion des déchets nucléaires à vie longue en France et dans le monde.

Le mardi a été consacré aux problématiques de gestion et développement des compétences nécessaires pour relever ces défis et aux spécificités du nucléaire en terme de formation et d'innovation.

Mercredi se tenaient des visites techniques de sites variées extrêmement intéressantes dont le chantier de l'EPR de Flamnville 3, le site de construction d'ITER, le réacteur en démantèlement de CHOOZ A ou encore les centres de stockage de l'ANDRA.

Cette semaine s'est conclue le jeudi par une participation à la World Nuclear Exhibition qui se tenait concomitamment au Bourget, salon international de référence pour l'électronucléaire attirant plus de 10 000 visiteurs du monde entier, qui a permis de se tenir informé sur les nouveautés de l'industrie

Retrouvez les photos et les présenatation sur http://www.sfen.org/rgn/atoms-for-the-future-2016

Le 11 février 2016

Conférence sur "L'évolution du débat nucléaire en France" par Francis Sorin 

à l'ISTP St Etienne

 
C'est devant plus d'une centaine d'étudiants de l'ISTP que Francis Sorin a exposé sa perception de l'évolution du débat nucléaire en France, mettant en lumière la difficulté de la communication sur un sujet très technique, porteur de craintes souvent infondées mais exploitées sans vergogne par les opposants.

F.Sorin a répondu aux très nombreuses questions et développé son exposé en traitant de la question des déchets nucléaires, sujet emblématique de la difficulté de la communication.

Francis SORIN est journaliste scientifique, ancien élève de l'Institut d'études politiques de Paris, directeur du Pôle information de la Société française d'énergie nucléaire (SFEN), et rédacteur en chef de la Revue générale nucléaire.

Le Compte-rendu sommaire de cette réunion est accessible ICI.

De même, la présentation de F.Sorin est téléchargeable. 

27 Octobre et 24 novembre 2015

 2 réunions-débats sur : "la SFEN" et "La transition énergétique"

pour relancer les Clubs JS de l'ISTP et des Mines sur 2016-2017

 

Les étudiants de l'ISTP et de l'Ecole des Mines de St Etienne ont relancé le Club Jeunes Sociétaires dans ces deux établissements !

Deux réunions/conférences ont eu lieu les 27 Octobre et 24 novembre 2015 pour :

 - présenter la SFEN aux étudiants intéressés,

 - leur exposer les causes du déréglement climatique, les effets à redouter et les enjeux de la COP21

Les présentations de Marie-Josèphe AuguèresGeorges Servière sont disponibles au téléchargement.

De nombreuses activités seront organisées au cours de l'année scolaire, selon un programme en cours d'établissement.

 

du 26 au 28 mars 2015

XXIIème Colloque national des Jeunes Sociétaires

à St Etienne

 

Le 22ème Colloque National des Jeunes Sociétares de la SFEN s'est tenu du 26 au 28 mars 2015 à St Etienne, organisé par le Club JS de l'ISTP et de l'école des Mines.

Cette manifestation a bénéficié de l'appui de la CCI SE qui a mis gracieusement des locaux à disposition et  du soutien de la municipalité pour la communication; M. le Maire Gabriel Perdriau a présidé la soirée de Gala du 26/3.

Le programme "Nucléaire et Société" est apparu équilibré, diversifié et attractif par la nature des sujets traités et la qualité des intervenants. Le programme est téléchargeable, ICI.

 Le Colloque a rassemblé plus de 200 participants, qui ont pu assister à :

  • des conférences,
  • des tables rondes, animées les unes et les autres par des personnalités reconnues nationalement voire internationalement dans le domaine nuclaire,
  • un Forum des métiers de la filière nucléaire,
  • des visites de plusieurs sites industriels (Usine de Velan à Lyon-Gerland, Barrage hydroélectrique de Grangent, Show room de Lyon Smart Electric).

 Les transparents préesntés lors des conférences peuvent être téléchargées ci-dessous :

 

L'allocution de clôture prononcée par M. Yves Bréchet "Nucléaire et Société" est disponible ICI

Le 3 décembre 2013

Conférence : "Face à la croissance des besoins mondiaux en énergies, le nucléaire est-il un domaine d'avenir ?"

à l'ECAM Lyon

 

Cette conférence ouverte à tous ne requiert pas un niveau technique très poussé. Elle abordera des notions essentielles à la culture d'un ingénieur généraliste francais, et c'est l'occasion de rencontrer des professionnels du secteur.

Y seront abordé :

  • la production et la consommation d'énergies en France : la place de l'électronucléaire

  • l'avenir des énergies renouvelables dans le mix énergétique, les perspectives de l'énergie nucléaire en France et dans le monde

  • les outils de production : les réacteurs actuels et la IVème génération

Les intervenant sont  :

Michel Simon : a réalisé toute sa carrière dans le domaine combustible nucléaire, début chez AREVA, devenu ensuite FRAMATOME, ou il termine Secrétaire Général adjoint de du groupe, diplômé d’un DESS physique des plasmas du CEA et Institut Pierre et Marie Curie.

 

Claude Acket : toute sa carrière dans le nucléaire : chez G.A.A.A, société qui sera ensuite baptisée NOVATOME, cette dernière étant enfin intégrée à FRAMATOME devenue depuis AREVA, dans les domaines des réacteurs graphite gaz, à eau lourde, puis réacteurs à neutrons rapides (suivi de cette filière dans le monde entier : Japon, Russie, Kazakhstan) membre du conseil scientifique de l’association Sauvons le climat et a publié en 2011 un livre intitulé "Les énergies renouvelables, états des lieux et perspectives", Ingénieur des Arts et Métiers et du Génie Atomique, ISTN Saclay

 

Aymeric Logier :  expert en physique des réacteurs à EDF

 

 

Le 27 novembre 2013

Réunion-débat sur : "l'avenir de l'énergie"

au campus ISTP et IRUP de St Etienne

 

Organisé par le club JS de l'ISTP et IRUP, il y avait au programme :

  • Présentation de la SFEN
  • Enjeux et stratégies mondiales
  • Génération IV

Le 7 Juin 2013

Réunion d'information sur la SFEN et les club JS

à l'ISTP St Etienne

 

Ce 7 juin 2013, à 11h45, sur le site historique de l'ISTP, les étudiants à l'origine du Club ont organisé une réunion d'information à l'intention des étudiants de leur promotion, pour :

  - présenter la SFEN,

  - et l'intérêt de participer aux activités du Club JS.

Dès à présent, le Club comprend une dizaine de membres actifs, sous l'impulsion de Sébastien Bourmaud.

 

le 11 juin 2013

Participation de 3 membres du club JS ISTP à l'AG de la SFEN

à Paris


Le 11 juin à 17h30, Sébastien Bourmaud, Sébastien Aubagnac et Laure Chambellant ont participé à l'Assemblée Générale et à la célébration du quarantième anniversaire de la SFEN à Paris, dans les locaux de l'école des MINES, Bld St Michel.

Cette manifestation rassemblait environ 200 personnalités.

Elle a permis d'échanger avec le M. Dominique Minière (photo), qui a pris la suite de M. Luc Oursel en qualité de Président de la SFEN lors de cette AG, et de saluer de nombreux invités qui ont marqué l'histoire de la SFEN et du nucléaire français, tels M. Rémy Carle et M. Jean-Claude Leny.

Le compte-rendu précise le déroulé complet de cette manifestation (à télécharger), dont l'intérêt justifie le bien-fondé de la décision de la direction de l'ISTP d'accorder la disponibilité nécessaire aux étudiants participants.

Le 7 juin 2013

Tables rondes et débats sur le thème : "La transition énergétique"

à l'ISTP St Etienne

 

Cet évenement était organisé par le club JS de l'ISTP, dans le cadre des journées techniques de leur école, en partenariat avec l’IUMM.

 

Cette table ronde portait sur le thème « L’énergie, un levier pour l’économie et l’emploi ». Elle était animée par M. Michel Simon, Président de la SFENRAL. Les intervenants étaient :

  • M. Michel Gay, simple citoyen, contribuable et consommateur,

  • M. Pierre Bernard, chef d’entreprise « Bernard et Bonnefond », 

  • M. Daniel Blanc-Brude, représentant de la CGT au Conseil Economique, Social et Environnemental de la Région Rhône-Alpes.

Une centaine d'étudiants, de responsables d'entreprises et des personnes de tous horizons ont suivi attentivement les exposés et débats, établissant que la première priorité en matière de transition énergétique est de limiter l'appel aux combustibles fossiles et de préserver l'avantage économique de l'électronucléaire.

Un temps a été réservé aux échanges avec la salle; l'ampleur du sujet et l'importance des questions traitées aurait justifié d'y consacrer un temps plus long.

D'autres conférences ou tables rondes seront organisées au fil du temps pour compléter l'information et poursuivre le débat.

Cette table ronde était précédée d’un buffet organisé par le club JS de l’ISTP où les étudiants ont pu échanger avec les intervenants mais également avec des membres de la SFEN tels que :

  • Claude Acket,
  • Jean-Pierre Lowys, professeur émérite à l’école des Mines de Saint-Etienne,
  • Aymeric Logier, référent des Clubs Jeunes JS Rhône-Ain-Loire
  • Michel Simon, président de la SFEN RAL. 

du 11 au 13 Avril 2013

Le XXème Colloque des Jeunes Sociétaires SFEN

à Lyon

 

Les Jeunes Sociétaires de la SFEN organisent leur 20ème Colloque national . Ce colloque est organisé par les étudiants de 4 écoles d’ingénieurs : Les Mines de Saint-Etienne, l’ECAM-Lyon , Centrale-Lyon et l’IRUP/ISTP, à l’intention des élèves ingénieurs et techniciens, et des étudiants de toutes les disciplines : économie, management, sciences humaines, etc.

Le Colloque est ouvert à toute personne curieuse de s’informer et de réfléchir aux questions soulevées par la transition énergétique.

Le programme (téléchargeable ICI) propose un ensemble dense de conférences, tables rondes et débats, dans une atmosphère à la fois studieuse et détendue.

Un programme de visites techniques particulièrement riche est proposé aux participants : centrales nucléaires, sites industriels ou centre d’ingénierie.

Les textes des interventions et les transparents présentés sont disponibles ci-dessous :

Le 29 janvier 2013

Conférence sur "Les sources d'électricité"

à l'ENISE St Etienne

 

A l'initiative de Bastien Marcon, le Club JS de l'ENISE a organisé une conférence sur "Les sources d'électricité", avec 4 intervenants qui ont su intéresser une bonne centaine d'élèves pendant deux heures :

Le 13 décembre 2012

Conférence sur le thème :  "Nous ne sommes pas tous égaux face aux radiations"

à l’Ecole des Mines de Saint-Etienne 

 

Le Club JS de l'école des Mines de St Etienne a demandé au Professeur Nicolas Foray de prononcer une conférence sur le thème : "Nous ne sommes pas tous égaux face aux radiations"

Nicolas FORAY, radiobiologiste, chargé de recherche à l'INSERM, a su exposer en termes précis mais compréhensibles par tous comment les radiations « cassent » les brins d’ADN de nos chromosomes, et quels mécanismes interviennent dans la réparation de ces molécules.

Il en a décrit les conséquences pratiques, aussi bien pour les cosmonautes dans leurs 10 tours de terre quotidiens que pour chacun de nous en cas de radiodiagnostic ou de radiothérapie. Il a bien illustré l’importance de tenir compte, non seulement des doses reçues, mais aussi de la durée et de l’espacement des séances, par exemple lors des mammographies. Outre ses compétences de chercheur à l’INSERM de Lyon et d’animateur de sociétés, de publications et de colloques français et internationaux, Nicolas FORAY s’intéresse à l’histoire des sciences.

Il a passionné son auditoire en retraçant la découvertes des rayons X et de leurs effets nuis.

Le 24 mai 2012

Visite du barrage hydroélectrique de Villerest

par les étudiants de l'ENISE et de l'Ecole des Mines de St Etienne

 

Une vingtaine d’étudiants de l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Saint Etienne et de l'école des Mines de St Etienne se sont rendus au barrage de Villerest, lors d'une visite organisée par les JS de l'ENISE.

Le barrage est alimenté par un bassin versant qui couvre une surface de 65160 km².

Une centrale hydroélectrique est présente sur le site, elle est concédée par l’Etat à EDF jusqu’en 2060.

Bastien Marcon et Vincent Bonnefoi ont établi un compte-rendu de cette exceptionnelle et passionnante visite, téléchargeable ICI .

Tout sur la face cachée d'une usine hydroélectrique !

Le 29 mai 2012

Réunion-débats sur : "les enjeux, l’avenir, et les métiers du nucléaire"

entre les les étudiants et le personnel de l’ECAM et des intervenants du domaine énergétique (Areva, Robatel, Velan)

 

ecam 29-05-2012La SFEN JG et le club SFEN-ECAM ont organisé une rencontre entre les étudiants et le personnel de l’ECAM et des intervenants du domaine énergétique : AREVA, Robatel, Velan.

Suite à une présentation des enjeux énergétiques (téléchargez le diaporama) puis de la SFEN et de ses activités, un débat sur ces enjeux et l’avenir du nucléaire a été mené. Les étudiants ont pu exprimer leur point de vue et présenter leurs parcours pour enrichir la discussion avec les acteurs de l’énergie. Grâce à ces échanges, la diversité des métiers proposés dans le domaine énergétique a été mise en évidence (conception, fabrication, installation, maintenance, démantèlement/recyclage, relations de sous-traitance...).

Les conversations se sont ensuite poursuivies autour d’un buffet.
Le club SFEN-ECAM Lyon et la SFEN-JG espèrent que cette rencontre aura été enrichissante et appréciée par l’ensemble des participants(intervenants, élèves et professeurs.

Suivez l'actualité du Club JS de l'ECAM, à Lyon, sur la page facebook tenue à jour par Elodie Bassal:

http://www.facebook.com/pages/Club-SFEN-ECAM-Lyon/318817584804970

 

Le jeudi 26 avril 2012

Visite de l'ICEDA

par les étuidants de l'ENISE St Etienne

 

Ce Jeudi 26 avril après-midi, les étudiants du club Jeunes Sociétaires SFEN-énergies de l’ENISE ont participé à la visite d’ICEDA (Installation de Conditionnement et d’Entreposage des Déchets Activés).iceda1

ICEDA, installation appartenant à EDF, a pour objectif de réceptionner les déchets métalliques faiblement actifs à vie longue issus du démantèlement des réacteurs de la filière UNGG (Uranium Naturel Graphite Gaz). Construit sur le site nucléaire du Bugey, le chantier d’ICEDA est actuellement arrêté suite à une décision du Tribunal Administratif de Lyon. Le procès a été attenté par un horticulteur voisin pour cause de non respect du PLU (Plan Local Urbain) de la commune de Saint-Vulbas, dans l’Ain. Le PLU et le Permis de Construire sont actuellement modifiés respectivement par la Mairie de Saint-Vulbas et EDF ; le chantier devrait redémarrer fin 2012.

La visite de ce chantier « sans âme », dont le gros-œuvre est actuellement terminé à 90%, s’est donc déroulée dans le plus grand calme alors que plus de 100 ouvriers et 4 grues travaillaient avant l’arrêt. Cela n’a pas été un problème, voire même un avantage, puisque notre délégation de 11 élèves ingénieurs a pu avancer sur le chantier en toute sécurité. Les explications données par les 2 agents EDF nous escortant ont été de qualité et très détaillées.

iceda2

L’ensemble des élèves étant de formation génie civilistes, nous avons été réellement impressionnés par les dimensions du bâtiment, qui relevaient plus des dimensions d’Ouvrage d’Art. Les voiles (murs) dépassent le mètre d’épaisseur et les portées des dalles épaisses (ép.80cm) et des poutres atteignent les 20 mètres. Les quantités de ferraillage sont très élevées, nous avons calculé un ratio acier/béton d’environ 140kg/m3, soit 5000 tonnes d’acier pour 35000 m3 de béton. Tous les éléments de gros-œuvre ont été coulés en place et calculés sur la base de l’eurocode 2 (règlement européen) complété par des règlements spécifiques au nucléaire. Nous avons aussi noté que le dimensionnement de l’ouvrage est dû au calcul sismique. Ce calcul est réalisé sur la base d’un séisme millénaire (très forte intensité) multiplié par 2. Autant dire qu’en cas de secousse, nous sommes bien loin d’en arriver au niveau de l’accident de Fukushima.

iceda3               

La deuxième partie de la visite s’est faite au CIP (Centre d’Information du Public) où nous étions attendues par les hôtesses. Les différentes animations et stands d’information nous ont occupés durant ¾ d’heure et nous sommes repartis sur Saint-Etienne aux alentours de 18h.

Pour conclure ce compte-rendu, l’avis de l’ensemble des participants a été très positif et nous attendons avec impatience le jeudi 24 mai pour la visite du barrage de Villerest. Merci à la SFEN RAL qui encourage nos actions pour découvrir les énergies et nous permet ainsi de nous faire notre propre opinion sur le nucléaire !

 

Vincent BONNEFOI
Bastien MARCON
responsables club JS SFEN-énergies de l’ENISE

 

 

Le 18 avril 2012

Conférence "l'énergie nucléaire : fission, fusion, quelle place dans l'énérgie de demain"

par F.Kowacs et P. Estrallier, devant les étudiants de l'Ecole des Mines St Etienne

 

Cette conférence était organisée par le Club JS de l'Ecole des Mines de St Etienne.

Les deux conférenciers ont présenté tour à tour le prototype international de fusion nucléaire ITER suivi du projet Laser Mégajoule.

Jean-Pierre LOWYS, professeur émérite des MINES de Saint-Etienne et membre du bureau de la SFEN RAL, a introduit les deux intervenants de qualité.

Ces derniers, venus spécialement pour notre auditoire d’une centaine de personnes, ont chacun fait des présentations intéressantes.

L’assemblée d’auditeur a été captivée durant 1h30 et de nombreuses questions supplémentaires auraient voulues être posées mais le temps a, une fois de plus, eu raison de cette conférence organisée par Kévin HOCDE (Mines) et Vincent BONNEFOI (ENISE). 

Pour profiter pleinement des informations apportées, le diaporama peut-être consulté, en trois parties: Part1, Part2, Part3

Le 14 avril 2011

Visite du réacteur Superphénix, en cours de déconstruction

 

 

 

Le 21 avril 2011

Visite de l'usine de robinetterie nucléaire Velan à Lyon

par le Club JS de l'ENISE

 

 

 

décembre 2011

Visite du barrage de Grangent à Aurec-sur-Loire

  

 

 

Le 14 juin 2011

Mini-conférence sur les recherches du labo LTDS de l'ENISE appliquée au nucléaire

à l'ENISE

 

Du 5 au 8 février 2011

XIXème colloque JS SFEN à Marcoule

 

"Nucléaire et Santé" : quatre jours de conférences sur :

  • la médecine nucléaire,
  • le nucléaire dans les médias,
  • les avancées technologiques en France et dans le monde;
  • un REX sur les accidents de Tchernobyl et de Fukushima;
  • des tables rondes
  • des visites du CEA (Commissariat à l'Energie Atomique)
  • et un repas à Avignon sur une péniche remontant le Rhône, …

Société Française d’Energie Nucléaire

Groupe Régional Rhône-Ain-Loire

C/o Framatome

BAL S 544-F

10, rue Juliette Récamier

69456 LYON CEDEX 06

Réalisé par : TCP innovation