Société Française d’Energie Nucléaire

Groupe Régional Rhône-Ain-Loire

Les plus anciens panneaux solaires commencent à mourir, il va falloir les recycler

D’ici 2050, selon l’IRENA (l’Agence internationale de l’énergie renouvelable), jusqu’à 78 millions de tonnes de panneaux solaires auront atteint la fin de leur vie. Et le monde générera ensuite au moins 6 millions de tonnes par an de « déchets » solaires.

Il est relativement facile de démembrer un panneau et d’en retirer l’aluminium et le cuivre. Il est plus difficile de récupérer le silicium et plus encore l’argent, le plomb et l’étain. Il faut notamment développer des processus spécifiques pour récupérer les matériaux les plus coûteux et les plus polluants, notamment l’argent et le silicium.

Lire l’article sur Transitions et Energies

Des briques capables de stocker de l’électricité

Stocker l’électricité est un élément essentiel et problématique pour l’électricité décarbonée dite renouvelable, avant tout éolienne et solaire, car elle est par définition intermittente et aléatoire.

Pour donner un ordre d’idée, la production annuelle mondiale de lithium ne permettrait même pas de fabriquer le nombre de batteries nécessaire pour stocker 1 semaine de consommation d’électricité française. Encore plus frappant comme exemple, il faudrait 1000 années de production de la « gigafactory » de Tesla et Panasonic dans le Nevada pour stocker 2 journées de consommation d’électricité aux Etats-Unis !  Il faut donc parier sur l’innovation…

Lire l’article sur Transitions et Energies

La Chine est devenue, de loin, le principal producteur d’énergie au monde

L’Arabie Saoudite, la Russie et plus encore les Etats-Unis ne sont pas les premiers producteurs au monde d’énergie. Ils sont loin derrière la Chine, premier producteur au monde d’hydroélectricité, d’électricité solaire, d’électricité éolienne et surtout de charbon.

Cela illustre de façon saisissante que la transition énergétique n’est pas entre les mains des occidentaux mais dans celles de la Chine, de l’Inde et de l’Afrique.

Lire l’article sur Transitions et Energies

Le monde d'après l'été du samedi 15 août 2020

Excellente émission sur le réchauffement climatique, avec deux intervenants remarquables Myrto TRIPATHI et Dominique BOURG. Passionnants échanges animés par Christophe BOURSEILLER.

« Nous traverserons cette crise climatique et environnementale les uns avec les autres ou nous ne la traverserons pas, et certainement pas “contre” les uns les autres à coup de boucs émissaires, de “tuer le monde d’avant”, mais de refuser les promesses du monde d’après qui n’est présenté que comme un retour en arrière, de pointages du doigt et d’accusations de lobbys etc. qui sont malheureusement l’essentiel du pain quotidien des mouvements d’écologie politique actuels. »

Ré-écouter l’émission en podcast sur France Inter

Vaut mieux commencer par électrifier les camions et les autobus que les voitures

En tenant compte des capacités mondiales projetées de production de batteries, il faudrait 35 ans pour remplacer le parc automobile mondial par des modèles électriques à batteries. Cela signifie qu’il faut faire des choix sur les véhicules à électrifier en premier.

Un point de vue canadien à découvrir.

Lire l’article sur The Conversation

Pour la France, le nucléaire est nécessaire à la transition énergétique

« Malgré l'ampleur de sa production électronucléaire et contrairement à une idée répandue, la France n'est pas un pays particulièrement vertueux sur le plan climatique, loin s'en faut. N'oublions pas que si l'énergie nucléaire fournit 75 % de notre électricité, l'électricité ne compte que pour un quart environ de l'énergie finale consommée en France. Avec plus de 60 % de son énergie finale provenant de combustibles fossiles, la France ne peut pas s'offrir le luxe de réduire la part du nucléaire : La réduction de la part du nucléaire est donc contre-productive sur le plan climatique. »

Lire l’article sur La Tribune

Électricité nucléaire : le régulateur pour un relèvement du mécanisme Arenh

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) s'est prononcée vendredi pour un relèvement dès 2021 du plafond du mécanisme par lequel EDF doit vendre une partie de son électricité nucléaire à ses concurrents, baptisé Arenh.

Attention, arnaque énergétique et écologique !

Lire la suite du post sur LinkedIn

Canicule 2020, quel impact sur les centrales nucléaires et les autres énergies ?

Les fortes températures sur des durées de plusieurs jours ne sont pas sans conséquence sur la production électrique, alors que la consommation peut être légèrement en hausse (climatiseurs, etc...), bien qu’elle reste en deçà de celle observée en hiver.

Mais est-ce un problème pour les centrales nucléaires en France… et dans le monde ? Peut-on observer un impact sur les autres énergies ?

Lire l’article sur La SFEN

Le Kenya s’achemine vers la construction d’une centrale nucléaire de 5 milliards de $

Les autorités Kényanes sont déterminées à booster la capacité énergétique du pays, et pour ce faire l’Agence nationale de l’énergie nucléaire a soumis au public une étude d’impact pour la construction d’une centrale d’énergie nucléaire à 5 milliards de $, permettant de multiplier la puissance électrique nationale par 10.

Lire l’article sur Vivafrik

Civaux : un cocorico nucléaire ne fait pas de mal…

Le réacteur n° 1 de la centrale nucléaire de Civaux a atteint la deuxième marche du podium international pour la production électrique en 2019, selon le classement de la World Nuclear Association paru en juillet 2020.

Il a produit à lui seul autant d’électricité en 2019 que l’ensemble des panneaux photovoltaïques installés en France (11,6 TWh)… ou que le tiers du parc éolien (34,6 TWh). Mais avec une différence colossale : cette énergie a été produite selon les besoins, hors périodes programmées de maintenance et rechargement de combustible.

Lire l’article sur Contrepoints

Réchauffement climatique : on (re)fait le point

Julien Devaureix, Fondateur du podcast @SISMIQUE, propose ici une synthèse de ce qui se dit, et de ce que l’on sait, sur la problématique du dérèglement climatique. Il trouve en effet que la confusion est grande dans les discours médiatiques et politiques actuels, ce qui empêche le débat d’avancer correctement.

Lire l’article sur Linkedin

After 48 Years, Democrats Endorse Nuclear Energy In Platform

Malgré les fermetures pour des raisons de compétitivité par rapport au gaz (peu onéreux mais très émetteur de CO2), les démocrates US soutiennent le nucléaire pour des raisons climatiques.

C’est courageux, et témoigne d’une lucidité face aux résultats comparés de l’énergie nucléaire d’une part et renouvelable intermittente d’autre part, tant en matière d’émission de CO2 que de résilience du système électrique. Il faut dire que les coupures d’électricité à répétions en Californie ces derniers jours, démontre bien que fermer du nucléaire est contre-productif…

Lire l’article sur Forbes

La Californie révèle que la transition vers les énergies renouvelables n'est pas si simple

La récente « tempête de chaleur » en Californie a poussé les exploitants du réseau électrique à imposer des coupures de courant pour la première fois depuis 2001. Ces coupures résultent à la fois d'une utilisation intensive de la climatisation, de l'indisponibilité imprévue de certaines centrales électriques, d’imports limités en électricité des États voisins et de la production solaire et éolienne insuffisante, et ont conduit à un déséquilibre entre la production et la consommation d'électricité.

Lire l’article sur la SFEN

Rénovation thermique des bâtiments, passer aux actes

La méthode la plus simple à utiliser pour réduire les émissions de gaz à effet de serre consiste à consommer moins d’énergie et à commencer par ne plus en gaspiller. L’efficacité énergétique est un des éléments clés de la transition et tout particulièrement quand elle concerne le chauffage et la climatisation des bâtiments.

La rénovation thermique des bâtiments est sans doute le moyen le plus rapide de réduire la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre. Elle devrait occuper une place importante dans le plan de relance du gouvernement.

Lire l’article sur Transitions et Energies

Renouvelables, ils produisent toujours trop ou trop peu d’électricité

L’électricité renouvelable, notamment éolienne et solaire, présente des défis considérables pour la solidité des réseaux électriques. Sa production est intermittente et aléatoire. Elle est trop faible, notamment pour des raisons techniques, pendant les périodes de canicule, ou trop abondante à d’autres périodes. Décryptage.

Lire l’article sur Transitions et Energies

La complémentarité nucléaire hydrogène

L’électricité nucléaire pourrait être le moyen idéal pour produire de l’hydrogène vert à grande échelle à des coûts acceptables. Elle est bas-carbone et le coût de fonctionnement des centrales est presque identique qu’elles fonctionnent à la moitié de leur puissance ou à pleine puissance.

Lire l’article sur Transitions et Energies

ARTE TV – Il est temps

Quel est votre avis sur le nucléaire ? Jean Marc Jancovici, membre du Haut conseil pour le climat, a un avis très tranché sur la question. Une interview de ARTE TV.

Regarder la vidéo sur Twitter

Cogénération : fin du soutien public en 2021 pour les nouvelles installations à partir de gaz naturel

Dans les séries "bonne nouvelle" et "mieux vaut tard que jamais", un décret qui entrera en vigueur en février prochain supprime une subvention aux combustibles fossiles en France. Il met fin à l'éligibilité des centrales à cogénération gaz aux compléments de rémunération et obligations d'achat.

Lire la suite du post sur LinkedIn

Framatome signe un contrat de fourniture de l’instrumentation de surveillance pour Hinkley Point C

« Avec ce contrat, nous étendons notre présence mondiale pour fournir des solutions d’instrumentation et de contrôle pour la centrale Hinkley Point C, l’un des principaux projets industriels du pays. Il permettra de répondre à 7 % des besoins en production d’électricité du Royaume-Uni, de créer 25 000 emplois et de contribuer de manière significative aux objectifs de réduction nette des émissions de CO2 du pays. » a déclaré Marc Duret, directeur général de Framatome au Royaume-Uni.

Lire l’article sur Framatome

Société Française d’Energie Nucléaire

Groupe Régional Rhône-Ain-Loire

C/o Framatome

BAL S 544-F

10, rue Juliette Récamier

69456 LYON CEDEX 06

Réalisé par : TCP innovation