Société Française d’Energie Nucléaire

Groupe Régional Rhône-Ain-Loire

ITER, un pas de plus vers la fusion nucléaire

Depuis le début de cette année, les pièces du plus grand puzzle au monde ont en effet mouillé dans le port de Marseille avant d'être acheminées, pour assemblage, vers le site d'Iter. Ainsi, le bouclier thermique conçu en Corée du Sud, les bobines de champ toroïdal fabriquées au Japon et en Europe, ou encore le cryostat réalisé en Inde sont tous arrivés, démontrant l’efficacité de la synergie entre les 35 pays membres du projet ITER.

Cette nouvelle et décisive étape sonne le top départ de la première phase de pré-assemblage du plus grand réacteur de #fusion #nucléaire au monde.

Lire l’article sur l’Echo (Belgique)

Le coefficient d’énergie primaire : un contresens écologique

Aujourd’hui l’Europe adopte un coefficient à 2,1. La France, pour suivre le mouvement, veut abaisser timidement son coefficient à 2,3 dans sa future Réglementation Environnementale dite RE2020. Comble d’impudence, l’on voit alors l’Association Française du Gaz se pourvoir devant le Conseil d’État afin de maintenir le 2,58 et conserver sa rente de situation !

Or, sur le plan de la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre, il n’y a pas débat : il faut encourager l’électricité qui est une énergie bas carbone et éradiquer les énergies fossiles qui, elles, émettent énormément de CO2.

Lire l’article sur Le Monde de l’Energie

Finance verte : comment mobiliser l’épargne pour financer la transition ?

Un enjeu majeur est celui dit de la « taxonomie ». Un mot barbare qui désigne la définition, en cours d’élaboration par l’Union Européenne, de ce qui est réellement un investissement vert. Quels sont les types d’énergies qui rempliront les critères ? En être ou pas, ouvrira ou fermera l’accès à des financements considérables.

Lire le post sur LinkedIn

Découvrez le projet Cigéo

Les déchets radioactifs entreposés de manière temporaire sous ces cercles au sol, représentent seulement 3% des déchets radioactifs français, mais concentrent 99% de la radioactivité contenue par l’ensemble des déchets. Nous devons les gérer durablement afin de protéger l’homme et l’environnement sur le très long terme. C’est le choix de la géologie. La France a choisi le stockage en couche géologique profonde : c’est l’objet du projet Cigéo

Regarder la vidéo sur Youtube

La CRE considère qu’une réforme de l’ARENH est souhaitable

Dans son dernier rapport du 22 juillet 2020, la CRE admet que :  « Le développement du volume d’activité des fournisseurs alternatifs a pour conséquence paradoxale, dans un contexte d’atteinte du plafond ARENH, une augmentation du prix des offres proposées aux consommateurs ainsi qu’une instabilité croissante des prix de l’électricité d’une année sur l’autre. »

Fort de ce constat, que croyez-vous que la CRE recommande ? La suppression de l’ARENH puisqu’il arrive à un objectif inverse à celui recherché ? Et bien non, la CRE recommande au contraire d’augmenter de 50% voire de 100% le volume de l’ARENH !

Lire le post sur LinkedIn                    Télécharger le rapport sur la CRE

Dernière ligne droite pour la 4e visite décennale de Bugey 2

Démarrée en janvier, la 4éme VD4 du réacteur n°2 de Bugey, 2ème VD4 du parc après celle du réacteur 1 de Tricastin, vient de franchir une étape symbolique avec le rechargement du combustible. Un jalon qui signe la réussite des trois épreuves majeures de sûreté que sont l’épreuve hydraulique du circuit primaire, l’inspection de la cuve du réacteur et l’épreuve enceinte du bâtiment réacteur.

Étape préalable au rechargement, les équipes avaient procédé au remplacement du tube guide de grappes, une opération complexe fruit d’un travail transverse entre les équipes de la centrale, celles de Framatome et d’Orano, sous le pilotage de l'UTO d’EDF, l’un des 2 centres d'ingénierie du parc nucléaire.

Lire le post sur LinkedIn

Le coût public du développement des énergies renouvelables sera plus élevé que prévu

Le coût du soutien public aux énergies renouvelables électriques va largement augmenter en 2020, 5,8 milliards d'euros au lieu des 4,7 milliards prévus initialement, selon les dernières estimations de la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

Selon la CRE, ce n'est toutefois qu'un début. Avec notamment l'accélération de la transition énergétique et l'entrée sur le réseau de 6,5 TWh de nouvelles capacités de production électrique renouvelable, les charges du service public de l'énergie devraient atteindre 9,1 milliards d'euros en 2021, dont 62% seront consacrés au soutien aux énergies renouvelables électriques.

Lire l’article sur Clubic

Le plan de l’Afhypac pour développer une filière hydrogène en France

L’Afhypac (Association française pour l’hydrogène et les piles à combustible) propose une feuille de route pour développer la production et l’utilisation d’hydrogène vert, produit sans CO2 avec de l’électricité renouvelable ou nucléaire. Cette étude a le mérite de mettre des chiffres en face du développement de l’H2 en France et de mettre les pouvoirs publics, les entreprises et les investisseurs privés face à leurs responsabilités.

Lire l’article sur Transitions et Energies

Il est temps - Interview Jean Marc Jancovici | ARTE

Le nucléaire est-il l'ennemi de l'écologie ? Nous avons posé la question à Jean Marc Jancovici, membre du Haut Conseil pour le Climat, co-fondateur de Carbone4, fondateur du groupe de réflexion The Shift Project : « Je vois le nucléaire comme un amortisseur de la décroissance ». Serez-vous du même avis que lui ?

Regarder la vidéo sur Facebook

ICEDA (ADF) : autorisation de mise en service de l’installation

L’ASN autorise la mise en service de l’installation de conditionnement et d’entreposage de déchets activés (ICEDA) d’EDF sur le site du Bugey (Ain).

Lire l’article et regarder la vidéo de présentation de l’installation sur l’ASN

Les Emirats Arabes Unis mettent en service leur premier réacteur nucléaire

Les Emirats Arabes Unis poursuivent leur diversification énergétique. L’économie du pays demeure grandement dépendante de ses ressources hydrocarbures, mais les Emirats ont décidé d’investir pour produire de l’électricité décarbonée, d’une part dans les renouvelables, d’autre part dans le nucléaire.

Ils sont même le premier pays du monde arabe à mettre en service un réacteur nucléaire. A terme, la centrale aura une puissance de 5,6 GW, et couvrira 25% des besoins en électricité du pays, avec une électricité 40 fois moins carbonée que celle issue des centrales à gaz qui constituent la principale source d’électricité du pays jusqu’à présent

Lire l’article sur l’EnerGeek

ITER et la fusion nucléaire : une utopie qui devient peu à peu réalité

Le coût du projet ITER est aujourd’hui d’un million de dollars par jour… répartie entre les 35 pays membres du projet. Une somme qui semble presque dérisoire au regard de la raison d’être d’ITER qui est de faire de la fusion nucléaire une nouvelle et prodigieuse source d’énergie.

Si l’humanité parvient à maitriser cette technologie, elle disposera d’une énergie abondante, bon marché, propre et renouvelable.

Lire l’article sur Transitions et Energies

Décarbonons l’hydrogène avant d’en promouvoir les usages

L’hydrogène occupe une large place dans le débat sur la transition énergétique. On tend même parfois à y voir une solution miraculeuse, apte à nous libérer de notre dépendance aux combustibles fossiles, néfastes pour le climat et dont l’épuisement représente un danger pour nos sociétés.

Comme souvent, les perspectives réelles de l’hydrogène sont plus nuancées et mélangent un potentiel certain avec de vraies limites et difficultés de déploiement. Il faut en tenir compte afin de ne pas conditionner l’atteinte de nos objectifs climatiques à des attentes peu réalistes.

Lire l’article sur l’EnerGeek

Pour être écologique, le véhicule électrique doit-il être alimenté par une électricité renouvelable ?

Dans une tribune publiée ce dimanche 26 juillet 2020, Julien Tchernia, président d’ekWateur, explique que le véhicule électrique doit être alimentée par une électricité renouvelable si l’on veut qu’il soit écologique. Info ou intox ?

Lire le post sur LinkedIn

Émirats : la première centrale nucléaire du monde arabe entre en service

Une excellente nouvelle pour le climat, dans un pays grand consommateur d’énergies fossiles, et qui émet 4,6 fois plus de CO2 par habitant que la France. En effet, la première source d’énergie consommée dans les Émirats arabes unis est le gaz naturel (59% de la consommation nationale d’énergie primaire en 2018), devant le pétrole (40%). Les Émirats arabes unis produisent en particulier la quasi-totalité de leur électricité grâce à des centrales à gaz (la consommation d’électricité par habitant dans ce pays figure parmi les plus élevées au monde).

Les 4 réacteurs produiront 5 600 mégawatts d'électricité (soit environ 25 % des besoins du pays), avec des émissions de CO2  35 fois inférieures à celles des centrales à gaz (12 g pour le nucléaire vs 400 g pour le gaz).

Lire l’article sur Le Point

En 2030, 1 véhicule neuf sur 3 sera une voiture électrique

La voiture électrique poursuit sa progression dans le monde, et cela va continuer. Selon la récente étude du cabinet Deloitte, en 2030 une voiture neuve sur trois sera électrique ou hybride, et la Chine devrait être la locomotive du marché mondial des voitures électriques neuves.

En 2030, la Chine devrait représenter 49% des ventes de véhicules électriques neufs. L’Europe devrait être le deuxième marché mondial, avec une part estimée à 27%. Et les Etats-Unis ne seraient que le troisième marché mondial, avec seulement 14% des ventes.

Lire l’article sur l’EnerGeek

Nucléaire et climat : le grand malentendu

L'énergie nucléaire est-elle bonne ou mauvaise pour le climat ? Le nucléaire aggrave-t-il le réchauffement climatique ? Quelles sont les émissions de gaz à effet de serre du démantèlement des centrales, de l'extraction de l'uranium, du stockage des déchets ?

Tout savoir dans cette vidéo de Osons Causer sur YouTube

Tous les constructeurs automobiles perdent de l’argent avec chaque voiture électrique vendue

Les constructeurs automobiles sont engagés dans une transformation radicale et économiquement périlleuse. Ils ont investi des dizaines de milliards d’euros pour passer du véhicule à moteur thermique au véhicule électrique.

Aucun constructeur automobile n’est capable aujourd’hui de dégager le moindre bénéfice en vendant une voiture électrique. Une situation qui ne peut pas durer…

Lire l’article sur Transitions et Energies

En Allemagne, une route et des villages condamnés malgré la sortie du charbon

Malgré la sortie du charbon prévue au plus tard en 2038, une route et plusieurs villages en Allemagne sont condamnés pour faire de la place à l'énorme mine de lignite de Garzweiler.

Cette mine continuera ainsi de s'étendre, car le charbon qui se trouve sous le sol de ces communes sera "nécessaire dès 2024" pour approvisionner les centrales alors que les autres mines de la région ferment, selon l'exploitant des centrales à charbon RWE.

Lire le post sur LinkedIn

Rénovation énergétique et construction bas carbone doivent aller de pair

Aujourd’hui le secteur du bâtiment représente 30% des émissions de CO2. Dans l’existant, il est important de rénover pour mieux isoler et réduire les déperditions d’énergie. Dans la construction neuve il convient d’encourager le recours aux énergies décarbonées comme l’#électricité grâce à la future nouvelle réglementation environnementale RE2020.

Lire l’article sur WE Demain

Innovation nucléaire : l'énergie, la médecine et le high-tech

L’amour pour la science et la recherche de Marie Curie continue de stimuler les scientifiques contemporains. Le Forum Nucléaire Belge vous présente des jeunes chercheurs prêts à relever des défis scientifiques d’une complexité extrême. Spécialisés dans les technologies nucléaires, ils explorent l’énorme potentiel de cette science.

Découvrez leur personnalité et leurs aspirations, leur vision et leur approche innovante

Lire l’article sur le Forum du Nucléaire (Belgique)

La filière hydrogène va-t-elle vraiment verdir l’électricité européenne ?

La Commission européenne entend soutenir la production d’hydrogène à partir d’électricité renouvelable.

Cet objectif comporte cependant une faille qui permettra d’étiqueter comme « renouvelable » de l’hydrogène produit à partir d’énergies qui ne le sont pas. Décryptage.

Lire l’article sur Le Figaro

Société Française d’Energie Nucléaire

Groupe Régional Rhône-Ain-Loire

C/o Framatome

BAL S 544-F

10, rue Juliette Récamier

69456 LYON CEDEX 06

Réalisé par : TCP innovation