Société Française d’Energie Nucléaire

Groupe Régional Rhône-Ain-Loire

L’INSA et The Shift Project s’associent pour intégrer les enjeux climatiques aux formations d'ingénieurs

Le Groupe INSA, qui forme chaque année près de 17 000 élèves ingénieurs aux quatre coins de la France et au Maroc, a annoncé le 8 septembre s'associer au laboratoire d'idées The Shift Project présidé par Jean-Marc Jancovici, pour mieux intégrer la problématique climat-énergie dans l’ensemble de ses enseignements.

Lire l’article sur l’Usine Nouvelle

Framatome met la main sur une intelligence artificielle adaptée au nucléaire

Framatome se dote d’une technologie d’intelligence artificielle conçue par la startup toulousaine Adagos.

Cette technologie à base de réseau de neurones, sert à résoudre plus rapidement des problèmes complexes de grande envergure tout en mobilisant moins de ressources de calcul et de données.

Lire l’article sur La revue du Digital

J'entendais ce matin Bertrand Picard prôner l'hydrogène et revenir sur son record (700km avec un plein de 6kg)...

Cet H2 est produit par vaporeformage du pétrole, avec 10kg CO2/1kg H2 produit. Sachant qu'il faut 1kg H2/100km, on est donc à 100g CO2/km...

Voici une petite figure compilant les émissions CO2 de voitures alimentées par essence, diesel, électricité via batteries et électricité via H2, avec diverses origines de l'électricité initiale.

Lire le post sur LinkedIn

Sondage de La Canadian Nuclear Association sur la perception du changement climatique et du nucléaire

On y découvre quelques infos intéressantes, comme le fait que 2 canadiens sur 3 ne savent pas que le nucléaire est la 2ème source d'électricité bas carbone dans le monde après l'hydroélectricité. Et que, interrogée sur son soutien ou pas à cette forme d'énergie, une large partie de la population se range du coup dans une catégorie qui est "je voudrais comprendre avant d'avoir un avis".

Lire le post sur LinkedIn

L'économie se décarbone-t-elle depuis que le climat est présent dans les discours ?

Pour en juger, un indicateur est intéressant à regarder : combien de CO2 part dans l'air quand nos machines utilisent un kWh d'énergie primaire (= telle que disponible dans l'environnement), et donc quand nous effectuons une "activité productive unitaire" (puisque l'énergie permet la production via les machines.

Le graphique ci-dessus montre que la révolution industrielle correspond à - et en fait a été permise par - une montée en puissance des combustibles fossiles dans le mix énergétique, avec une hausse rapide du contenu en CO2 d'un kWh d'énergie primaire (moyenne mondiale).

Lire le post sur LinkedIn

La Sfen se transforme, son logo aussi

Fin 2018, la Société française d’énergie nucléaire a souhaité conduire une réflexion en vue de clarifier sa raison d’être, c’est-à-dire la valeur qu’elle apporte, aujourd’hui, au sein de la filière nucléaire et dans le débat public sur l’énergie.

Cette réflexion conduite au sein de sa communauté scientifique et technique a abouti à l’évolution et à la transformation de la Sfen, et par déclinaison au changement de son logo.

Pour en savoir plus

 

Plan de relance : pour la filière nucléaire, c’est un bon début

Présenté par le gouvernement le 3 septembre, le plan de relance prévoit un investissement de 470 millions d'euros pour l'industrie nucléaire.

Le GIFEN se félicite de la reconnaissance du nucléaire comme une énergie bas carbone, apte à produire de l'électricité sur le long terme. Il appelle les pouvoirs publics à poursuivre sur leur lancée, en investissant dans un programme de renouvellement du parc nucléaire français.

Retrouvez la réaction du GIFEN dans son intégralité

Innovation nucléaire :  la Tenue Etanche Ventilée à leds intégrées (à batterie) : "la MATILED"

Cette tenue développée par LNU permet d'améliorer les conditions d'intervention et d'optimiser la dosimétrie grâce à la diminution de la logistique. En effet, plus besoin de rajouter des éclairages ni de mettre en place des moyens d'alimentation mais également suppression du risque de coupure électrique intempestive.

Une innovation qui permet d'améliorer l'éclairage pour les intervenants afin de fiabiliser leurs gestes.

Lire le post sur LinkedIn

La CRE évalue à 48 €/MWh le coût de production du nucléaire d'EDF

En forçant EDF à vendre 25% de sa production à ses concurrents à prix coûtant et à les assurer en cas de baisse des prix, Bruxelles et l'état français avaient déjà sérieusement affaibli notre champion national. En proposant de prendre en compte un coût de production manifestement sous-évalué pour sa production, la CRE finit d'étrangler EDF. En vendant à 48 euros, EDF ne fera pas des marges mais... des pertes.

Lors d'une audition le 9 avril devant le collège de la CRE, EDF a chiffré à 53 €/MWh le coût de sa production nucléaire.

Lire le post sur LinkedIn

Green power needs to account for all its costs

Dans un article publié dans le Financial Times, il est fait mention d'un rapport que vient de publier le Department for Business, Energy & Industrial Strategy du gouvernement anglais (un "departement" est un ministère), et qui tente de comptabiliser les couts induits par le caractère fatal (donc disponible quand les éléments le décident) de l'électricité éolienne ou solaire.

Lire le post sur LinkedIn

Budget : l'exécutif veut renégocier certains dispositifs d'aide au photovoltaïque

Le gouvernement semble décidé à renégocier les contrats passés avant 2011 garantissant aux producteurs d’électricité solaire des tarifs d’achat jugés bien trop élevés par la Cour des comptes. Cela permettrait de dégager jusqu'à 600 millions d'euros d'économies, mais risque de susciter de nombreux contentieux avec les acteurs du secteur.

Lire le post sur LinkedIn

Conférence « Transition énergétique : quels nouveaux enjeux ? »

 

Le 24 Septembre prochain, Valerie Faudon, Déléguée Générale de la Sfen - Société française d'énergie nucléaire -, apportera son expertise sur le nucléaire de demain lors de la conférence sur la transition énergétique.

Un évènement organisé par Les Echos et Le Parisien.

Plus d'informations et inscription

On time and built 30% faster – major lift milestone for Hinkley Point C’s second reactor

Hinkley Point C : 9 mois après le levage de l'unité 1, c'est "Big Carl", la plus grande grue du monde, qui a levé le couvercle du second réacteur : 170 tonnes d'acier préfabriqué dans l’atelier de TISSOT Industrie à Podensac puis assemblé sur site.

Grace à l'effet de série et à l'intégration du REX, il aura fallu 30% de temps en moins que pour le couvercle du 1er réacteur !

Lire le post sur LinkedIn      Lire l’article sur EDF Energy

Allemagne et Energiewende : "stop ou encore ?"

Alors que la politique française tend à réduire la part de nucléaire dans son mix-électrique, les résultats de l'Allemagne commencent à démontrer les limites de sa transition énergétique « l’Energiewende ».

Décryptage en détail avec Roger Seban, expert dans l’énergie nucléaire, qui a comparé objectivement les statistiques officielles des rapports des gestionnaires des réseaux de transport d'électricité français et allemand, sur le mix électrique et les émissions de CO2 en 2019.

Lire le dossier sur la Sfen

Laboratoire souterrain de l'Andra : 20 ans de recherches pour Cigéo

Mardi 15 septembre, 18h : C’est parti pour le webinaire « Laboratoire souterrain de l’Andra : 20 ans de recherches pour Cigéo »

A revoir sur la chaîne YouTube de l’Andra

Explosion du prix de l’électricité le 15 septembre 2020 sur le marché spot

Il a atteint 189,25 euros le MWh à 19h en France. A ce moment précis, la France a été obligée d’importer de l’électricité de tous ses pays voisins à un prix très cher.

En savoir plus dans ce post sur LinkedIn

Lancement du projet PSPC Réacteur Numérique

EDF, CEA, Framatome et six autres partenaires de la filière nucléaire française, s’engagent à mettre en commun leurs efforts de R&D pendant 4 ans afin de développer le jumeau numérique d’un réacteur nucléaire.

Piloté par EDF, ce projet fournira un simulateur d’entraînement pour les exploitants et un environnement de simulation avancée pour les études d’ingénierie.

Lire le post et regarder la vidéo sur LinkedIn

Nuclear power and hydrogen "may cut climate change"

L'utilisation de l'énergie nucléaire pour produire de l'hydrogène pourrait aider à limiter le réchauffement climatique et à nettoyer les industries lourdes, selon un rapport rédigé par le cabinet de conseil LucidCatalyst.

Il affirme que l'énergie nucléaire pourrait créer de l'hydrogène et « décarboner l'aviation, le transport maritime, le ciment et l'industrie en utilisant des technologies éprouvées. »

Lire l’article sur The Times

Poland goes nuclear with plan to build six reactors by 2040

Le gouvernement polonais prévoit d'investir 40 milliards de dollars dans la construction de six réacteurs nucléaires au cours des 20 prochaines années. Il n'en a actuellement aucun, et produit actuellement sont électricité à 75% partir de centrales au charbon, faisant de ce pays le plus mauvais élève de l’UE en matière d’émissions de CO2 sur le KWh électrique produit.

La Pologne annonce vouloir réduire sa dépendance au charbon, et produire la moitié de son électricité à partir de sources zéro émission d'ici 2040.

Lire l’article sur Global Construction Review

Comment le parc nucléaire français modifie son programme de maintenance et se prépare pour l'hiver

  • Sécurisation de la campagne de production de l’hiver prochain,

  • Réalisation de 13 arrêts programmés pour rechargement de combustible ou maintenance depuis début 2020,

  • 19 arrêts encore en cours,

  • Réalisation d’économies de combustible sur plusieurs réacteurs afin de réserver leur disponibilité à la période hivernale,…

En savoir plus dans ce post sur LinkedIn

Les recommandations de l’Académie des technologies sur l’hydrogène

L’Académie des technologies calcule que pour décarboner « une part significative » de la consommation finale d’énergie en France, la production d’hydrogène par électrolyse pourrait mobiliser annuellement « plus de 275 TWh d’électricité », soit plus de la moitié de la production annuelle d’électricité en France.

Or, de nombreux observateurs misent sur la production variable des filières renouvelables intermittentes pour fournir l’électricité nécessaire à l’électrolyse. L’Académie juge sur ce point « plus réaliste » d’utiliser pour l’électrolyse, outre l’électricité issue des filières intermittentes (« excédentaire » sur le réseau), la production nucléaire pour « assurer un facteur de charge élevé des électrolyseurs ».

Lire l’article sur Connaissance des Energies

Société Française d’Energie Nucléaire

Groupe Régional Rhône-Ain-Loire

C/o Framatome

BAL S 544-F

10, rue Juliette Récamier

69456 LYON CEDEX 06

Réalisé par : TCP innovation