Société Française d’Energie Nucléaire

Groupe Régional Rhône-Ain-Loire

L’hydrogène fait aussi tourner la tête des allemands

Malgré la construction à grands frais d’un parc éolien et solaire gigantesque, d’une puissance installée de 110 GW (soit presque le double du parc nucléaire français), l’Allemagne va devoir importer de l’énergie de l’autre côté de la planète pour disposer d’hydrogène vert (Maroc, Nigéria, Australie, Arabie Saoudite) !

En effet, le caractère intermittent et aléatoire des énergies éoliennes et solaires ne leur permettent pas à elles seules d’alimenter en continu les électrolyseurs nécessaires à la fabrication de l’hydrogène vert. Pas plus qu’elles n’ont permis jusqu’à présent de fermer les 46 centrales à charbon encore en fonctionnement outre-Rhin, du fait du choix du pays de sortir du nucléaire.

Lire le post sur LinkedIn

Arenh et Hercule : l’avenir d’EDF va se jouer dans les prochaines semaines

Ce vendredi 9 octobre 2020, Reuters a ainsi dévoilé un document à en-tête de l’Agence des participations de l’Etat (APE). D’après ce texte, « l’option privilégiée » par la Direction générale de la concurrence de l’Union européenne serait de créer « une société holding EDF sans rôle opérationnel, n’exerçant ni contrôle ni influence sur ses filiales et ne percevant pas de dividendes, ceux-ci étant directement versés aux actionnaires de la holding ».

Ce document explique que la position de la Commission « entraînerait l’impossibilité de maintenir un groupe intégré » et qu’elle irait même « au-delà des exigences posées par les textes européens ».

Lire le post sur LinkedIn

Le plus grand chantier hydroélectrique de France

La centrale hydroélectrique de Romanche Gavet vient d’être mise en service.

C’est une prouesse industrielle et un chantier exceptionnel réalisé par l'ingénierie hydraulique d'EDF.

Une expertise reconnue à l’international :

  • 400 millions d’€ investis ​

  • + de 600 entreprises mobilisées​

  • 10 km de galeries souterraines

Regarder la vidéo sur Twitter

Première pierre pour le démonstrateur industriel de démantèlement à Chinon

Situé à proximité de la centrale de Chinon, ce démonstrateur permettra de tester et valider l’ensemble des procédés et outils envisagés pour déconstruire les 6 réacteurs nucléaires graphites d’EDF à l’arrêt.

Ce projet unique au monde, contribuera aussi à valoriser l’excellence technologique de l’industrie française en matière de démantèlement, notamment le savoir-faire de Graphitech, filiale EDF/Veolia, créée pour développer les outils télé-opérés et les machines spéciales utilisées pour ces opérations.

Lire le post sur LinkedIn

Le nucléaire, une énergie recyclable

Le saviez-vous ? Le combustible MOX, issu du recyclage de combustibles nucléaires usés, a déjà alimenté 44 réacteurs dans le monde. Depuis son utilisation, c’est 18 000 tonnes d’uranium naturel économisées, soit l’équivalent de 2 ans de consommation du parc français.Et ce n’est qu’un début…

Pour bien comprendre, écoutez cet entretien passionnant avec Jean-Michel Romary, directeur « Démantèlement et déchets » d’Orano et Stéphanie Kerbarh, députée de Seine-Maritime, rapporteure de la loi sur l’économie circulaire EnergieDuFutur

Ecouter le podcast sur Orano

Pour la Cour des comptes, la politique de lutte contre la pollution automobile est totalement inefficace

Un rapport de la Cour des comptes, rendu public fin septembre et passé assez inaperçu, souligne l’inefficacité des politiques publiques de lutte contre la pollution de l’air et tout particulièrement celle provenant de la circulation automobile.

Il dénonce la confusion entretenue entre pollutions aux particules et à l’oxyde d’azote et émissions de CO2.

Ainsi, les vignettes crit’air et les différents malus automobiles n’ont à peu près aucun impact sur la pollution atmosphérique.

Lire l’article sur Transitions et Energies

Des scientifiques promettent la fusion nucléaire dès 2025

À son rythme de monumental projet scientifique d’envergure internationale, et avec un budget correspondant, le projet ITER avance tranquillement mais surement. Le petit projet privé SPARC, de son côté, galope, et le fait savoir.

Et ce à pleine vitesse : selon l'équipe qui a conçu ce réacteur compact, les premiers tests de fusion pourraient être effectués dans les cinq ans à venir, et la production d'électricité serait attendue dès le début de la prochaine décennie.

Lire l’article sur Korii

Nouvelle installation de recherche sur la fusion au Royaume-Uni

Harworth Group plc vient d'annoncer l'achèvement d’une nouvelle installation de recherche sur la fusion nucléaire à Rotherham. L’installation servira à des tests de matériaux et composants pour la fusion nucléaire.

Le site aidera les entreprises britanniques à remporter des contrats dans le cadre d'ITER - le principal projet international de fusion en cours de construction en France. À plus long terme, il permettra le développement technologique des premières centrales à fusion, qui sont en cours de conception.

Lire l’article sur la Sfen

Belgique : sortir du nucléaire, subventionner le gaz

Pour pallier l’arrêt du nucléaire, la Chambre des représentants avait adopté en 2019 une loi destinée à subventionner les centrales électrogènes à gaz. Le 1er octobre 2020, le nouveau gouvernement s’est engagé à respecter le calendrier de sortie du nucléaire. Cette décision, portée par les écologistes belges, est un non-sens climatique puisque le KWh issu d’une centrale à gaz émet 490 g de CO2….soit 40 fois plus que celui issu d’une centrale nucléaire.

C’est bizarre, je n’ai vu ou entendu aucun écologiste qualifier d’écocide cette double décision belge de subvention des énergies fossiles, et de multiplication par 40 des émissions de GES de l’électricité…

Lire le post sur LinkedIn

Cherbourg : un pôle d'excellence unique va voir le jour pour les meilleurs soudeurs de France

Le pôle d’excellence soudage, unique en France, est né de la volonté conjointe des élus et des industriels locaux (EDF, Orano, Naval Group, CMN), et a pour objectif de former et faire monter en compétence l’élite de la profession.

En clair, une centaine d’hommes et des femmes, dont la moitié seront demandeurs d’emploi, viendront chaque année de tout le pays pour devenir des soudeurs de pointe et ainsi répondre aux exigences particulières de l’industrie navale ou nucléaire, aussi bien sur le plan quantitatif que qualitatif.

Lire l’article sur La Presse de la Manche

Fermeture de Fessenheim, une victoire pour l’écologie ?

Dans cette vidéo, Le Réveilleur revient sur la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim : son ancienneté, le risque sismique, ses émissions de CO2 en comparaison avec les autres moyens de production électrique, le surplus d’émissions de CO2 lié à sa fermeture, les aspects économiques, etc...

Regarder la vidéo sur YouTube

Marc Simon-Jean nouveau délégué régional d'EDF AuRA

Marc Simon-Jean en tant que Délégué régional EDF en Auvergne-Rhône-Alpes, est en charge de l'action régionale du groupe. Il devient par là responsable de la coordination des activités d'EDF en Aura, dont il assure la représentation auprès des pouvoirs publics et des acteurs économiques et sociaux.

Découvrez son profil et son parcours sur Le Tout Lyon

Enrico Fermi crée le premier réacteur nucléaire – Les Héros du progrès (35)

Voici le trente-cinquième épisode d’une série d’articles intitulée « Les Héros du progrès ». Cette rubrique est une courte présentation des héros qui ont apporté une contribution extraordinaire au bien-être de l’humanité.

Le héros de la semaine de Contrepoints est Enrico Fermi, le physicien italo-américain qui a créé le 1er réacteur nucléaire.

Bien que sujette à controverse pour beaucoup, l’énergie nucléaire reste la principale source d’énergie décarbonée qui, selon les calculs de la NASA, a évité des millions de décès en lien avec la pollution de l’air.

Lire l’article sur Contrepoints

Les éoliennes flottantes, ces géants de la mer qui attisent les convoitises

Des pales de plus de 100 mètres de long tournant au sommet d’un mât de 150 mètres de haut, le tout flottant à bonne distance des côtes pour capter les vents du large. Les éoliennes flottantes font figure de nouvelle frontière des énergies renouvelables, avec leurs turbines de 15 mégawatts (MW), cinq fois plus puissantes que leurs consœurs à terre.

Total va prendre une participation de 20 % dans la ferme flottante expérimentale EolMed. Opéré par Qair, un spécialiste des ENR, ce projet prévoit l’installation, en 2022, de trois engins de 10 MW à 18 km au large de Port-la-Nouvelle, en Méditerranée.

Lire le post sur LinkedIn

Sans énergie nucléaire, la transition sera impossible

L’argument principal développé par Fatih Birol, le Directeur exécutif de l’AIE, et Rafael Mariano Grossi, le Directeur général de l’AIEA, est le suivant : « La forte croissance dans l’énergie solaire et éolienne et dans l’utilisation des voitures électriques nous donne des arguments pour espérer, tout comme les promesses de technologies émergentes comme l’hydrogène et la capture du carbone. Mais l’échelle du défi signifie que nous n’avons pas les moyens d’exclure toutes les technologies disponibles, y compris l’énergie nucléaire. C’est la deuxième source mondiale d’électricité bas carbone après l’hydraulique ».

Lire l’article sur Transitions et Energies

Evolution des subventions pour l’installation d’une borne de recharge d'un véhicule électrique

Afin de limiter l’impact de la recharge des véhicules électriques sur le réseau électrique, un système de pilotage énergétique sera dorénavant obligatoire pour bénéficier des aides du programme ADVENIR.

Il s’agit d’un dispositif permettant une modulation temporaire de la puissance électrique appelable, sur réception et interprétation de signaux, dont notamment les signaux transmis par les gestionnaires de réseaux publics d’électricité.

Lire l’article sur l’Argent Boursier

En Allemagne, les rénovations énergétiques des bâtiments n’ont pas fait baisser la consommation

En Allemagne, plus de 340 milliards d’euros ont été investis au total dans la rénovation énergétique des bâtiments depuis 2010 (changement de fenêtres, nouveaux systèmes de chauffage, isolement des façades). Pourtant, la consommation énergétique, qui avait baissé de 31 % entre 1990 et 2010, est depuis cette date restée au même niveau. En 2010, un foyer consommait en moyenne 131 kWh par mètre carré par an. En 2018, il en consomme… 130.

Une des causes avancée serait l'effet rebond : dans des logements mieux isolés, avec des prix des énergies fossiles en baisse depuis 2013, les occupants ont tendance à améliorer leur confort, à dépense égale, en passant ainsi de 19-20°C à 21-22°C…

Décryptage dans cet article du Monde

Lupa E26 : la citadine électrique catalane prête à attaquer la Renault ZOE

Affichant 4,07 m de longueur, la Lupa E26 annonce une puissance allant jusqu’à 87 kW et un 0 à 100 franchi en 9 secondes. Cumulant 42 kWh de capacité, la batterie affiche une autonomie WLTP comprise entre 320 et 400 km en fonction du type de conduite.

Annoncée à partir de 17 000 euros hors aides gouvernementales, la Lupa E26 pourra être achetée sans sa batterie pour un tarif de 9 400 €. Dans ce cas, le pack sera proposé sous forme locative.

En matière de distribution, le constructeur prévoit des ventes exclusivement en ligne. Les livraisons et les opérations de maintenance seront réalisées par le biais d’ateliers et de concessions partenaires.

Lire l’article sur Automobile Propre

RTE se voit en chef d'orchestre de la transition énergétique

La France commence à envisager l’écrêtement de sa production ENR pour limiter le besoin d’étoffer son réseau Très Haute Tension :

"On estime que l'utilisation « d'automates de zones » pour écrêter la production d'environ 200 heures de production d'énergies renouvelables par an permettrait d'économiser 7 milliards d'investissements dans le réseau de transport », détaille Xavier Piechaczyk, Président du directoire de RTE (Réseau de Transport d'Electricité)."

Lire le post sur LinkedIn

Une seule centrale à charbon allemande émet-elle vraiment "plus de CO2 que tout l’aérien français" ?

L’institut de recherche Fraunhofer ISE recense un total de 213,6 millions de tonnes de CO2 émises par les centrales à charbon allemandes (149,8 pour le lignite, 63,8 pour la houille). Soit presque 10 fois plus que le secteur aérien français.

Il est par ailleurs exact de souligner que la centrale la plus émettrice d'Allemagne (Neurath), émet à elle seule avec ses sept unités de production davantage que l'aérien français, soit 32,2 millions de tonnes

Lire l’article sur LCI

Le nucléaire augmentera de 980% en Chine entre 2019 et 2060

Comme l’a écrit le GIEC en montrant des scenarii d’augmentation du nucléaire au niveau mondial afin de limiter le réchauffement climatique, la Chine souhaite développer fortement le nucléaire, dans le même temps qu’elle va développer très fortement l’éolien et le solaire, afin de produire décarboné même lors des épisodes sans vent et sans soleil.

L’objectif : passer d’un mix électrique décarboné à seulement 30% en 2019, à un mix décarboné à 96% en 2060.

Lire le post sur LinkedIn                   Lire l’article sur Bloomberg

Société Française d’Energie Nucléaire

Groupe Régional Rhône-Ain-Loire

C/o Framatome

BAL S 544-F

10, rue Juliette Récamier

69456 LYON CEDEX 06

Réalisé par : TCP innovation