Société Française d’Energie Nucléaire

Groupe Régional Rhône-Ain-Loire

Electricité : risque de coupures “très courtes” cet hiver, selon Pompili

La ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a averti jeudi que « Si on a des moments de grosses vagues de froid, il va falloir faire de la régulation. Faire de la régulation, ça veut dire travailler avec les industries pour qu’elles puissent arrêter leur production à certains moments. A l’extrême, on peut envisager des coupures très courtes », assurant qu'« il n’y aura pas de blackout ».

« On a géré, on a travaillé avec EDF pour replanifier les arrêts des centrales pour pouvoir s’adapter à la demande, mais aujourd’hui s’il y a un degré de baisse de température, c’est l’équivalent de la production de deux réacteurs nucléaires », a estimé Barbara Pompili.

Mais j’y pense, 2 réacteurs, ne serait pas ce que cette même ministre a fermé à Fessenheim ?

Lire l’article sur Le Monde de l’Energie

Il y aura probablement encore des voitures thermiques sur les routes en 2100

Dans les prochaines décennies, le véhicule électrique, à batteries et à hydrogène, deviendra progressivement majoritaire dans les ventes neuves. Mais il faut mesurer l’ampleur des transformations à venir, la quantité de véhicules en circulation dans le monde et le coût et le temps incompressible de mise en place des nouvelles infrastructures.

I y a de très fortes chances qu’en 2050, le parc automobile africain soit constitué par une part écrasante d’anciennes voitures diesel provenant d’Europe. Et quand on mesure les difficultés existant aujourd’hui pour construire et alimenter des réseaux de bornes électriques puissantes, il est presque certain que des voitures thermiques pures seront encore en usage jusqu’à la fin du siècle.

Lire l’article sur Transitions et Energies

Bornes pour véhicules électriques : les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent

Si les ventes de véhicules électriques augmentent fortement en France depuis le début de l’année, il n’en va pas de même du parc de bornes de recharge. Le gouvernement a bien promis 100.000 bornes de recharge d’ici la fin de l’année 2021. Mais la promesse semble d’ores et déjà presque impossible à tenir tant les progrès réalisés au cours des derniers mois sont infimes. Le nombre de bornes n’a augmenté que de 0,2% entre mai et octobre pour atteindre 28.928.

Lire l’article sur Transitions et Energies

Menaces de coupures sur le jus d’hiver

Ce matin, la ministre de la transition écologique Barbara Pompili est intervenue sur BFM TV pour évoquer le risque de coupures d’électricité en cas de grosses vagues de froid cet hiver. Pour y affirmer qu’il n’y aura « pas de black-out », autrement dit la France dans le noir. Et qu’il faudrait « diversifier nos sources d’électricité » aux dépens du nucléaire.

Qu’y a t-il de vrai et de faux et d’imprécis dans ce propos ? Une tribune de Sylvestre Huet.

Lire l’article sur Le Monde

Le retour de la marine à voile

Tandis que la Marine Marchande cherche des solutions pour réduire ses émissions polluantes, l’idée du recours à la voile, qui semble idéale à cette fin, est régulièrement évoqué. Pour autant, si elle permet de propulser un navire sans émissions, permettrait-elle de réduire celles de l’ensemble du transport maritime ?

Les initiatives se multiplient depuis quelques années mêlant nostalgie, communication et ingéniosité technique. Le problème est que les routes maritimes ne suivent plus les vents dominants. Cela signifie qu’en l’état actuel des choses, la marine à voile ne peut être que marginale.

Lire l’article sur Transitions et Energies

Construction : le bas carbone, nouvel étalon du bâtiment

Dans le secteur de la construction, qui compte pour 45 % de l’énergie consommée et 30 % des émissions de CO2 dans le pays, il faut donc apprendre, désormais, à se passer d’énergies fossiles, encouragé par les nouvelles réglementations environnementales.

Si cette mutation prendra du temps, elle semble toutefois bien engagée. Avec son mix énergétique largement décarboné, l’Hexagone se trouve en effet en position idéale pour déployer rapidement des solutions efficaces à même de réduire l’empreinte carbone du bâtiment : pompes à chaleur, chauffe-eau thermodynamiques ou encore appareils intelligents.

Lire l’article sur l’EnerGeek

Sortie du nucléaire : la justice allemande demande de revoir les indemnisations des énergéticiens

La Cour constitutionnelle allemande a demandé jeudi au gouvernement d'Angela Merkel de revoir et d'améliorer le dispositif d'indemnisation prévu pour la sortie accélérée du nucléaire, donnant raison aux producteurs d'énergie qui jugeaient insuffisant le mécanisme de compensation.

La haute juridiction de Karlsruhe a jugé « déraisonnable », selon la décision, une condition fixée par Berlin en 2018 qui stipule notamment que les exploitants doivent d'abord faire tous les efforts nécessaires pour « transférer la quantité d'électricité » vers d'autres moyens de production d'énergie, avant d'avoir droit à une compensation.

Lire le post sur LinkedIn

Golf du Morbihan : un navire à hydrogène pour desservir les îles

En 2023, un bateau de transport de passagers à hydrogène naviguera dans le Golfe du Morbihan. Objectif : Réduire la pollution du transport maritime grâce à l’hydrogène fabriqué par électrolyse, à partir de l’électricité bas carbone française.

C’est le premier navire de cette puissance à propulsion hydrogène électrique en France. Il naviguera entre la cinquantaine d’îles du golfe du Morbihan, actuellement desservies par des bateaux à propulsion fioul, en zone parc Naturel. Avec 24 mètres de long, conçu et dessiné par le cabinet d’architecture navale L2Onaval, il pourra accueillir à son bord entre 150 et 200 passagers.

Lire l’article sur Actu

Le parc nucléaire tient ses objectifs avec 44 réacteurs en production le 20 novembre

Hier matin, RTE, le gestionnaire de réseau, a annoncé ses prévisions pour l’hiver 2020-2021 et souligné l’importante mobilisation du parc nucléaire qui a, dans un contexte sanitaire délicat, tenu ses promesses et réalisé ses programmes de maintenance dans les délais, voire en avance pour certains.

Ce résultat illustre parfaitement l’engagement quotidien des équipes sur le terrain. Le Parc nucléaire et thermique est au travail pour garantir au mieux la sécurité d’approvisionnement en électricité de notre pays.

Lire le post et regarder la vidéo sur LinkedIn

Pénurie possible d’électricité : « Ce n’est pas le moment de fermer des réacteurs nucléaires »

Si la pandémie de Covid a exacerbé un risque d’insuffisance de l’approvisionnement électrique cet hiver, le problème est cependant plus profond et réside dans la fermeture ces dernières années de capacités de production électrique capables de produire à la demande. En 10 ans, la France a fortement réduit son parc pilotable : - 8,7 GW de capacités fossiles, et - 1,8 GW de nucléaire. Le système est à présent « sans marge » selon RTE. Or, c’est de l’existence de marges que dépend notre capacité à faire face à des aléas. D’où l’incertitude aujourd’hui quant au fait que nous puissions passer l’hiver sans coupure d’électricité.

Lire l’article sur Le Figaro

Fusion nucléaire : « ITER est déjà un succès »

Où en est la construction du réacteur thermonucléaire expérimental international ITER, projet de réacteur nucléaire de recherche civil à fusion nucléaire de type tokamak, situé à Cadarache, en France, et porté par 35 pays ?

Éléments de réponse avec Sebastien König, ITER Scheduling Responsible Officer, Building & Construction Project Control Section.

Lire l’article sur Le Monde de l’Energie

Comment EDF a gagné la bataille du chauffage électrique face à Engie

C’était une bataille qui se déroulait en coulisse depuis des mois. Elle se conclut par une victoire par KO du monde de l’électricité sur celui du gaz. C’est EDF, champion de l’électricité (bas carbone), qui prend le pas sur Engie, qui bien qu’investissant beaucoup dans les ENR, voit 40% de son résultat opérationnel provenir encore du gaz (énergie fossile fortement émettrice de CO2).

Lire le post sur LinkedIn

Véhicule électrique : « il faut se projeter vers une voiture mass-market qui peut voyager l’esprit tranquille »

Le plan de relance automobile prévoit l’accélération du déploiement des bornes de recharges, avec un objectif de 100 000 points de recharge publics en France d’ici 2021, contre 2022 initialement. Ce nombre de bornes déployées symbolise l’accélération du virage électrique pris par le gouvernement.

Pour autant ce n’est pas l’alpha et l’oméga pour répondre au besoin des e-automobilistes, estime Stéphane Amant, Senior Manager chez Carbone 4. Interview.

Lire l’article sur Le Monde de l’Energie

« Le nucléaire en clair » : les podcasts de la Sfen

Vous vous posez sûrement des questions sur l’énergie nucléaire ? Un monde un peu mystérieux, complexe, même inquiétant. Vous cherchez à vous faire une opinion ?

Dans « Le nucléaire en clair », un podcast de la Sfen présenté par Jérôme Godefroy, on apporte des réponses concrètes, on interroge des spécialistes qui vous aideront à mieux comprendre comment cette énergie est produite, quel est son rôle dans notre vie quotidienne, dans la vie économique de notre pays.

Découvrez tous les épisodes sur votre plateforme favorite

Train à hydrogène : en retard sur Alstom, Siemens vise une autonomie de 600 km

Afin de développer un train à hydrogène et combler son retard dans le développement de cette technologie d'avenir, le conglomérat allemand va nouer un partenariat avec l'opérateur ferroviaire Deutsche Bahn.

Cette expérimentation sera menée pendant un an en 2024 sur un ligne ferroviaire régionale du sud-ouest de l'Allemagne, entre les villes de Tübingen, Horb et Pforzheim.

L'annonce de Siemens et Deutsche Bahn s'inscrit dans la volonté politique de Berlin de décarboner son secteur des transports. La Deutsche Bahn, détenue à 100% par l'État allemand, veut atteindre un objectif de neutralité carbone d'ici 2050.

Lire l’article sur Capital

Immobilier : le chauffage au gaz proscrit des maisons neuves dès 2021

C'est une révolution pour le logement et le secteur de l'énergie en France. La réglementation environnementale 2020 (RE 2020), qui imposera aux bâtiments neufs des seuils de consommation énergétique et d'émission de GES à partir de l'été 2021, « marquera une rupture majeure », a souligné mardi Barbara Pompili. Elle acte en effet « la disparition progressive des logements neufs chauffés au gaz ».

Il faudra cependant d'autres mesures pour décarboner les bâtiments existants, qui représentent l'essentiel du problème des émissions de GES des bâtiments. En effet, le taux de renouvellement du parc de logements est très faible (environ 0,1% par an.

Lire le post sur LinkedIn

Pourquoi l'arrêt du nucléaire serait meurtrier

Et si le remède était pire que le mal ?  Comme le nucléaire risque de tuer, on arrête des centrales nucléaires : En France, en Allemagne, aux Etats-Unis, en Belgique, au Japon.

Mais ces arrêts foisonnent d'effets toxiques. L'électricité de la centrale de Fessenheim, fermée l'été dernier, risque de manquer cet hiver en cas de vague de froid. Le kilowattheure renchérit, pénalisant les moins aisés. Les émissions de gaz à effet de serre augmentent. Et par conséquent des milliers de femmes et d'hommes meurent.

Cette mortalité n'est pas un risque, c'est une réalité.

Lire le post sur LinkedIn

Coupures d’électricité : "Quand l’écologie nous ramène à la bougie"

Le 19 novembre, la ministre de la Transition énergétique n’a pas exclu le rationnement de l’électricité, voire des coupures, dans l’éventualité d’un hiver rigoureux. Elle a même accusé notre trop grande dépendance à l’énergie nucléaire, qui est pourtant décarbonée, pilotable et généralisable. La sécurité énergétique passerait selon elle par la diversification des sources d’énergie, présentée comme un objectif en soi.

Diversifier ses sources d’énergie n’a aucun intérêt si l’on remplace des solutions fiables, pilotables et sécurisées par des technologies coûteuses, intermittentes, et dépendantes de la météo.

Lire l’article sur Marianne

Electricité : la chute de l’équilibriste va-t-elle entraîner celle de la France ?

À quoi joue « l’équilibriste » RTE-DGEC dont la chute entraînerait celle de l’activité économique de la France ?

La production d’électricité doit toujours être égale à la consommation instantanée. Il suffit d’un déséquilibre de quelques secondes non compensé par le gestionnaire du système électrique, « l’équilibriste », pour que tout le système électrique s’effondre, tel un château de cartes. Décryptage par Michel Gay et Jean Fluchère.

Lire l’article sur Contrepoints

Tchéquie : report en vue pour l’appel d’offre de la centrale nucléaire de Dukovany

Le ministre des Affaires Etrangères Tomáš Petříček milite pour exclure de cet appel d’offre le russe Rosatom et le chinois China General Nuclear Power, pour des raisons de souveraineté.

Parmi les autres favoris pour l’obtention de ce contrat figurent le coréen KHNP, l’américain Westinghouse et le français EDF.

Ce 20 novembre 2020, le premier ministre Andrej Babiš et le ministre de l’Industrie et du Commerce Karel Havlíček ont d’ailleurs rencontré à Prague Jean-Bernard Lévy, PDG d'EDF.

Lire l’article sur l’EneGeek

Décarbonation de l’électricité et du chauffage urbain en Chine avec le nucléaire

Quels sont les secteurs les plus carbonés contribuant au réchauffement climatique dans le monde ? L’électricité, l’habitat-tertiaire (en particulier le chauffage) et les transports.

La Chine a décidé de décarboner ses plus grands postes d’émissions de CO2, en faisant une pierre deux coups : développer l’énergie nucléaire pour produire de l’électricité et fournir de la chaleur, le tout avec une énergie disponible 24h/24, 7j/7, bas carbone.

Exemple de la centrale nucléaire de Haiyang qui fournit, depuis novembre 2020, du chauffage urbain.

Lire l’article sur La Sfen

Société Française d’Energie Nucléaire

Groupe Régional Rhône-Ain-Loire

C/o Framatome

BAL S 544-F

10, rue Juliette Récamier

69456 LYON CEDEX 06

Réalisé par : TCP innovation