Société Française d’Energie Nucléaire

Groupe Régional Rhône-Ain-Loire

En Australie, un état s’est alimenté à 100 % en énergie photovoltaïque

« Le 11 octobre 2021, durant 2h, la consommation électrique de l’état d’Australie Méridionale a été assurée à 100% par l’énergie solaire. Une première pour un territoire de cette taille. »

Une fois, un jour, pendant 2h...Cela me rappelle la blague de la montre cassée : 2 fois par jour elle donne l'heure juste...mais cela ne vaudra jamais une montre qui marche 24h/24, 7j/7, 365j/365...

L’auteur de l’article a toutefois l’honnêteté de conclure : « […] ni le solaire ni l’éolien ne seront suffisants tant qu’aucune technologie de stockage énergétique à grande échelle ne sera viable. Ce qui ouvre ainsi la porte au maintien – au moins momentanément – de certaines centrales de production classique… et donc, pour la France, de ses centrales nucléaires ? »

Lire l’article sur Le Monde de l’Energie

56 diesels d’ultime secours (DUS) au service du parc nucléaire

À la suite de l’accident de Fukushima, EDF a établi un plan d’actions visant à améliorer encore la capacité des centrales nucléaires françaises à faire face à des situations de perte de sources électriques.

La construction de diesels d’ultime secours (DUS) - un par réacteur - est l’une des concrétisations de ce plan d’actions.

Groupes électrogènes de grande puissance, ces DUS ont été construits pour rétablir le fonctionnement des systèmes de refroidissement du cœur du réacteur en cas de perte totale des autres alimentations électriques de la centrale. Ils viennent en complément de matériels et systèmes de secours déjà existants. Pour garantir leurs disponibilités en toutes circonstances, ils sont placés dans des bâtiments bunkérisés, résistants  aux séismes, inondations, tornades, températures extrêmes.

Tout savoir sur les DUS dans cette vidéo et infographie

Joint venture formed to spur SMR deployment in Sweden

Uniper Suède, LeadCold et le Royal Institute of Technology (KTH) collaborent sur un projet de petit réacteur nucléaire modulaire (SMR) à refroidissement au plomb « LeadCold SEALER » d'ici 2030.

À terme, l'objectif de la collaboration est de permettre la commercialisation de ces réacteurs en Suède dans les années 2030. « Grâce à cette initiative, la Suède fait désormais un pas concret vers le développement de la technologie, du savoir-faire et de l'expertise dans le domaine de la nouvelle énergie nucléaire avancée », a déclaré Uniper.

Lire l’article sur World Nuclear News

Montebourg, Accoyer et Chevènement unis pour la défense du « patrimoine nucléaire français »

Quel sujet peut unir des élus sarkozystes, des députés communistes, un ancien président de l’Assemblée nationale et des grands patrons ?

C’est pour défendre la filière nucléaire française qu’une cinquantaine de personnalités ont signé, vendredi 12 février, l’appel de l’Association de défense du patrimoine nucléaire et du climat (PNC-France).

« Ce qui nous rassemble, malgré nos sensibilités diverses, c’est d’être convaincus de l’importance du nucléaire pour maîtriser les émissions de gaz à effet de serre »

Lire l’article sur Le Monde

Klimapolitik - Die Grünen in Finnland setzen auf Atomstrom

Une nouvelle centrale nucléaire sera bientôt connectée au réseau en Finlande. « Nous sommes désormais favorables à toutes les sources d'énergie à faible émission de carbone, y compris l'énergie nucléaire. » a déclaré Atte Harjanne, Membre du Parlement du Parti Vert en Finlande et chercheur climatique. « Nous sommes sur la bonne voie avec notre politique énergétique » a-t-il ajouté.

Lire l’article sur SRF

Une start-up britannique veut transformer les collines en batteries

Transformer les petites collines qui entourent nos villes ou peuplent nos campagnes en batteries géantes. La solution imaginée par RheEnergise n'est pas tout à fait neuve : elle n'est que la réadaptation du vieux concept de barrage hydroélectrique à une situation et des besoins modernes.

Fausse bonne idée ou concept prometteur ? Décryptage.

Lire l’article sur Korii

Le réacteur 2 de Bugey passe avec succès sa 4ème visite décennale !

Après une année d’activités et de challenges techniques, ayant mobilisé 4 000 personnes, l’unité de production n°2 de la centrale de Bugey est de nouveau connectée au réseau électrique national !

Avec l'atteinte des meilleurs standards de sûreté internationaux, c'est le premier des 4 réacteurs de Bugey qui passe avec succès son 4ème Réexamen Périodique pour fonctionner 10 années supplémentaires. Les réacteurs de Bugey présents sur leur territoire depuis 40 ans vont donc continuer à fournir une électricité bas carbone.

Lire le post sur LinkedIn

Fears over China’s Muslim forced labor loom over EU solar power

Presque tous les panneaux solaires vendus dans l'Union européenne auraient leurs origines dans la région opprimée du Xinjiang en Chine, dans laquelle la Chine détient 1 million de personnes d'origine musulmane (dont les Ouïghours) dans des camps de travail forcé .

« Presque tous les modules solaires à base de silicium - au moins 95% du marché - sont susceptibles d'avoir du silicium du Xinjiang », a déclaré Jenny Chase, responsable de l'analyse solaire chez BloombergNEF.

Lire l’article sur Atlantico

Comment Lyon, la ville des Lumières, développe la réduction de son éclairage nocturne

Depuis sept ans, la ville de Lyon expérimente la réduction de l'intensité de son éclairage dans certaines zones résidentielles, avec une particularité : la lumière se réactive à son maximum au passage d'une voiture. Le bilan est positif, il permet d'économiser de l'énergie sans compromettre la sécurité des riverains. La mairie a annoncé vouloir étendre le projet à de nouveaux quartiers.

Lire l’article sur Novethic

De l'électricité dans l'air : Entretien avec Bernard Salh‪a sur Apple podcast

Dans cet cet épisode "De l'électricité dans l'air" conversation avec Bernard Salha, directeur de la R&D du groupe EDF et Président de la Commission Prospective et Innovation de l'UFE. C'est d'ailleurs à ce titre que l'UFE l'interroge. Dans ce podcast, Bernard Salha revient sur les solutions électriques performantes dans le bâtiment, à la suite du rapport publié il y a quelques semaines par l'UFE.

Ecouter l'interview sur Apple Podcasts

Nucléaire : la Pologne envisage la commande de six réacteurs EPR à la France

Alors que la construction de nouveaux EPR fait débat sur le sol français, la La Pologne envisage la commande de réacteurs de nouvelle génération EPR français, mais son choix sera influencé par les décisions prises en France sur l'avenir d'EDF et du programme nucléaire, a déclaré mercredi le PDG d’EDF.

Selon lui, les décisions de la France sur la réorganisation d'EDF mais aussi sur le lancement de la construction de nouveaux EPR seront cruciales. « Il est clair que ces décisions auront un impact absolument considérable sur la commande par la Pologne de six réacteurs dans les deux, trois ans qui viennent », a jugé Jean-Bernard Lévy.

Lire l’article sur Sud-Ouest

Nucléaire ou renouvelables ? le vrai débat

Rapports mal présentés et rififi chez les économistes. C’est l’actualité du débat récurrent sur la production d’électricité soumise aux impératifs climatiques. Donc décarbonée. Un débat qui pourrait être intéressant s’il était bien posé. Et qui l’est souvent très mal, avec une confusion générale sur les calendriers, les espaces concernés (le monde, la France, l’Europe), les technologies avec leurs capacités de production et leurs coûts, et les ressources naturelles. Les postures anti-ENR et anti-nucléaire ont comme principal résultat d’empêcher les citoyens de saisir les véritables enjeux du débat.

C’est dommage. Mais voici quelques clés pour vous y retrouver, exposées par Sylvestre HUET.

Lire l’article sur Le Monde

L'affaire du siècle : des échecs aux surenchères

L’ancien ministre de l’Environnement Brice Lalonde renvoie dos à dos État et ONG, également responsables de l’échec des politiques climatiques.

« En effet, la France est sortie des clous qu'elle avait elle-même posés. Le lobby du gaz y est pour quelque chose : la réglementation thermique des bâtiments de 2012 a généralisé l'utilisation du gaz au détriment de l'électricité dans les bâtiments neufs. Cependant, la France n'est pas le plus mauvais élève : ses émissions par habitant sont relativement faibles. Elle le doit largement à ses centrales nucléaires, celles-là mêmes que plusieurs des associations requérantes cherchent à éliminer, préférant avoir recours au gaz pour pallier les insuffisances des renouvelables électriques […] »

Lire l’article sur Le Point

Claudication électrique

Notre système électrique doit marcher sur deux jambes -EnR et nucléaire- dit désormais la communication d’EDF : « Parier sur un système électrique qui s’appuie sur les deux jambes du renouvelable et du nucléaire, de manière équilibrée, c’est une voie pragmatique, manœuvrante. »

Vouloir hypertrophier la gambette EnR(s) au détriment du pilier nucléaire, qu’on affaiblit, déséquilibre grandement un attelage, déjà hétéroclite, si l’objectif est réellement de vouloir réduire les émissions de GES.

Que penser de ces jambes d’appui bien singulières, l’une, cannibale, se développe en grignotant progressivement l’autre, alors que cette dernière lui demeure indispensable pour compenser son intermittence ?

Lire l’article sur Le Monde de l’Energie

Nuward, l’unique mini-réacteur nucléaire français

Avec TechnicAtome, Naval Group et le CEA, EDF mise sur un SMR ultra-compact pour remplacer à l’export les centrales à charbon. Nuward sera le SMR « le plus compact du marché », promet EDF.

Reste à l’imposer sur le futur marché mondial des petits réacteurs modulaires, face à des Américains, Russes et Chinois qui misent gros depuis plus de dix ans.

Lire l’article sur L’Usine Nouvelle

Pourquoi faisons-nous plus de progrès pour décarboner l’électricité que les transports ?

Quelles sont les raisons qui expliquent qu’il est plus facile de réduire les émissions de gaz à effet de serre provenant de la production d’électricité que des transports ? Entre 2000 et 2018, ds les 37 pays de l’OCDE, les émissions de GES liées à la production d’électricité ont baissé de 8% et celles provenant des transports ont augmenté de 5%. Pourquoi une telle différence ? Décrytage dans ce dossier

Lire le post sur LinkedIn

Hainan : la première île écolo-nucléaire ?

L’île de Hainan au sud de la Chine souhaite créer une zone pilote de développement d’énergies propres pour devenir la première île écologique en augmentant la part du nucléaire comme principale source de production d’électricité pour se substituer au pétrole, au charbon, et au gaz.

En revanche, le parc éolien et solaire restera identique dans les années à venir. Une étude locale a conclu que le recours accru à ces énergies dépendant du vent et du soleil ne permettrait pas de répondre aux besoins de l’île, provoquerait des conflits liés à l’usage des sols, et compromettait son écosystème et ses paysages naturels.

Lire l’article sur Contrepoints

L'IRSN publie la nouvelle édition de son livre  : « Éléments de sûreté nucléaire – Les réacteurs à eau sous pression »

L'ouvrage rassemble des éléments de culture technique relatifs à la maîtrise des risques nucléaires des réacteurs à eau sous pression et constitue un ouvrage pédagogique de référence, sans équivalent au plan international.

Cette nouvelle édition est l'aboutissement de plus de sept années de travail de capitalisation des connaissances auprès de 50 experts de l'IRSN et d'autres organismes (ASN, EDF…), sous le pilotage du coordinateur et rédacteur principal, Jean Couturier, expert sénior en sûreté nucléaire.

Télécharger gratuitement l'ouvrage dans la Collection sciences et techniques de l'IRSN

La production d'hydrogène utilisant le nucléaire pour un avenir bas carbone

« Près de 95 % de la demande actuelle d'hydrogène est satisfaite en utilisant des processus de production à forte intensité de carbone tels que le reformage du méthane à la vapeur (ou vaporeformage). Cela n'est pas viable à la lumière de la transition mondiale des énergies propres, d'autant plus que la demande est déjà assez élevée et continue de croître », a déclaré Ibrahim Khamis, ingénieur nucléaire senior à l'AIEA.

« Si, par exemple, seulement 4 % de la production actuelle d'hydrogène était d'origine nucléaire, cela entraînerait une réduction de 60 millions de tonnes d'émissions de dioxyde de carbone chaque année », ajoute t-il.

Lire l’article sur la Sfen

La révolution énergétique allemande (Energiewende), un modèle brutal et surtout très coûteux

L’Allemagne a fait le choix de tout miser sur les énergies électriques renouvelables (éolien et solaire) et d’accepter d’en payer le prix. Sauf que personne n’est capable aujourd’hui d’en calculer précisément la réalité du coût financier et économique.

Un rapport de la Commission d’experts sur la recherche et l’innovation (EFI) remis en 2014 à Angela Merkel a jugé que la loi sur les EnR comportait de « graves lacunes ». Les six chercheurs ont notamment jugé que le coût généré par cette transition énergétique a été sous- estimé tandis que son impact en matière de réduction des émissions de CO2 et d’avancées technologiques a été, au contraire, exagéré.

Lire l’article sur Transitions et Energies

États-Unis : la vague de froid se poursuit, plus de 2 millions de foyers sans électricité

Plus de 2,3 millions de foyers et entreprises du Texas restaient sans électricité mercredi soir. La pénurie d'électricité a été aggravée par l'arrêt de plusieurs centrales électriques au gaz et d'éoliennes, du fait des conditions glaciales.

Rappelons le contexte du système électrique texan :

  • une interconnexion du réseau électrique principalement locale (à l'échelle de l'état),
  • un parc important de centrales électriques au gaz , fournissant la majorité de l’électricité (30%),
  • un parc éolien important, en pleine expansion, représentant la deuxième source d’approvisionnement en électricité (23% en moyenne, avec des pointes à 50% certains mois).

Selon les premières analyses du black-out, les conduites de gaz gelées ayant ont rendu l’approvisionnement inopérant, l'aide des voisins étant impossible du fait du manque d’interconnexions, la production des éoliennes ayant toujours tendance à diminuer en hiver s’est totalement paralysée avec la chute très importante des températures...

Lire le post sur LinkedIn

Société Française d’Energie Nucléaire

Groupe Régional Rhône-Ain-Loire

C/o Framatome

BAL S 544-F

10, rue Juliette Récamier

69456 LYON CEDEX 06

Réalisé par : TCP innovation